A Iekaterinbourg, sur le lieu même de l’horrible tragédie, des centaines de milliers de Russes ont formé une gigantesque procession jusqu’à la basilique édifiée pour honorer la famille impériale et les reliques du tsar Nicolas II canonisé par l’église orthodoxe. Iekaterinboug se situe dans l’Oural, à prés de 2000 km à l’est de Moscou.

Commémoration géante à Ekaterinbourg

Ce 17 juillet, dès 4 heures du matin, des dizaines de milliers de pèlerins se sont réunis à Ekaterinbourg, arborant 100 000 icônes du dernier tsar, sur une vingtaine de kilomètres. Une liturgie sera célébrée par le patriarche Kirill, accompagné de la totalité du Saint-Synode de Moscou. Dimanche 15 juillet, le patriarche de Moscou avait célébré à Alpaïevsk, le rite de la consécration de l’église de l’icône de la Mère de Dieu dite «de Théodore», par laquelle avait été béni Michel Ier Fiodorovitch Romanov, fondateur de la dynastie des Romanov.

La Russie commémore mardi 17 juillet le centenaire de l’assassinat du dernier tsar de Russie, Nicolas II, de la tsarine Alexandra et de leurs cinq enfants. Cent ans après, les Russes se réapproprient peu à peu l’héritage impérial malmené à l’ère bolchevique.

Loin des tourments du règne de Nicolas II, la mémoire impériale s’est réactualisée ces dernières années «grâce à des volontés politiques assumées» de faire redécouvrir ce patrimoine enseveli sous soixante-dix années de bolchevisme, relève Pierre Lorrain, journaliste et écrivain spécialiste de la Russie, affirmant que ce dernier est amplement constitutif de l’identité russe.

Nicolas II réhabilité par la cour Suprême 

Cette exécution constitue «l’une des pages les plus honteuses de notre histoire», déclarait par exemple le président russe Boris Eltsine, le 17 juillet 1998, lors de l’inhumation solennelle des restes de la famille impériale en la cathédrale Pierre-et-Paul de Saint Pétersbourg. En 2008, c’est la Cour Suprême de Russie qui réhabilitait Nicolas II et sa famille, les jugeant victimes de la répression politique bolchevique.

La ferveur populaire autour de cette période est donc aujourd’hui très prégnante dans la société russe, constate le journaliste, prenant l’exemple de la quantité d’ouvrages au sujet de la famille impériale qui abondent dans les librairies moscovites ou pétersbourgeoises.

Source Vaticannews

100 000 icônes tenues chacune par une seule personne, cela fait déjà au moins 100 000 personnes lors de cette procession. Mais ces 100 000 porteurs d’icône étaient suivis par une gigantesque foule. Ce qui fait que cette procession comptait en réalité, non des dizaines de milliers de personnes, mais des centaines de milliers. Si la vidéo était bloquée, la visionner ici.

Le 25 mai 2017, Vladimir Poutine avait vénéré les reliques authentifiées du saint orthodoxe Nicolas, le dernier des tsars:

La cérémonie avait lieu à la cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou : «C’est un très grand évènement pour les croyants de Russie», avait déclaré le chef d’État.

Ci-dessous l’office liturgique qui a suivi la gigantesque procession ce mardi 17 juillet 2018, un siècle après la carnage signé par le bolchevique juif, Iakov Sverdlov selon les ordres de Lénine, alors que l’Armée blanche était aux portes de Eikaterinbourg.

Où en est le procès en béatification du roi Louis XVI, 227 ans après sa décapitation ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. 7 JOURS ” de satanisme S Ta L i N e , et Dieu libere ,,en ce moment nous sommes sous la coupe du satan ,la liberation approche ,l air frais vient de l est ,,la putrafaction est venue de l ouest ,,la bate de Daniel ,l empire anglos americain ,,leurs saloperies qui nous ont pourrit ,,gay ,avortement ,political correct ,feminisme ,segreg positive ,malbouffe ,chaim trails ,vaccins ,etc etc ,,,quand ils nous ont “liberer “ils ont annonce la couleur ,bombardant les civils mais pas les camps de concentration ,https://ordo-ab-chao.fr/debarquement-du-6-juin-1944-etait-rituel-satanique/

  2. balaninu says:

    Pour réhabiliter notre Louis XVI, il faudra que la ripoublique cesse ! quant à sa canonisation alors là…. mais Dieu le Juste Juge ne nous a probablement pas attendus !

  3. marchand says:

    Louis XVI canonisé par les ploucs du vatican 2???? la secte satanique??? il nous faut un pape catholique d’abord!

  4. Daniel Daflon says:

    C’est un fait incontestable que les gardiens-bourreaux de la famille impériale, étaient pour la plupart juifs, comme d’ailleurs l’étaient la grande majorité des chefs bolcheviques. Hitler sait de quoi il parle lorsqu’il dit : « Les commissaires politiques judéo-bolcheviques », la grande majorité étant réellement juifs.
    Alors, la question qui vient à l’esprit est la suivante : « L’Union Soviétique est elle le résultat d’un formidable complot juif ? »
    Personnellement, je ne le pense pas car cela aurait nécessité une énorme mobilisation juive qui n’aurait pu passer inaperçue. De plus, nombre de juifs, communistes pour la plupart, ont finis dans l’un des nombreux camps du Goulag, l’Organisation Centrale des Camps.
    C’est plutôt la doctrine communiste qui convenait parfaitement aux aspirations des juifs de l’Empire russe. Ceux ci étaient souvent aussi pauvres que les travailleurs orthodoxes et, en plus, ils étaient souvent l’objet de brimades, voir plus, de la part de l’Église du fait qu’ils étaient juifs. Une grande partie des travailleurs russes s’étaient aussi rendus compte que le haut clergé vivait dans le luxe et soutenait inconditionnellement la noblesse et le pouvoir impérial qui exploitait le peuple d’une manière éhontée. L’idée qu’un Dieu de bonté et de miséricorde soit représenté par un tel appareil de servitude, apparaissait dès lors comme une aberration qui conduisit vite à penser que Dieu n’existait pas, et que le but final de toute religion était de maintenir les individus dans la soumission aux classes sociales les plus riches.
    Le clergé orthodoxe soutien du tzar, est tombé avec lui subissant la colère du peuple….jusqu’à l’invasion de l’URSS par les Allemands, qui fit que brusquement Staline se rendit compte que le nationalisme russe et le clergé pouvait être un grand soutien psychologique pour les soldats. C’est la raison pour laquelle il fit cesser les persécutions et interdictions diverses envers les popes qui accepteraient d’obéir au Parti.
    Vladimir Poutine, a, lui aussi, parfaitement compris les avantages que pouvaient apporter à son gouvernement une religion d’état collaborant avec le pouvoir. Malgré tous leurs efforts sanglants, les communistes athées ne sont pas parvenus à anéantir la religion en Russie. Les Russes sont, en grande majorité, nationalistes et croyants. Mieux vaut donc utiliser ces particularités que de s’épuiser à les combattre.
    Mais de là à canoniser le dernier des tzars cruellement assassiné avec toute sa famille, il y a un grand pas que les Orthodoxes n’hésitent pas à franchir.
    Bien sur, c’est leur tzar, ils peuvent donc le traiter comme bon leur semble, mais cela n’empêche pas de rester dubitatif.
    En effet, qu’a t-il fait Nocolas II pour améliorer le sort de son peuple, serf taillable et corvéable à merci, certainement le plus misérable au monde, alors que lui même et sa famille dilapidait, comme tous les rois, des fortunes colossales pour des futilités ?
    N’est pas lui qui a fait tirer sur des prolétaires qui voulaient juste le voir pour lui demander du pain ?
    N’est pas encore lui qui entretenait une danseuse à grands frais ?
    Foncièrement il n’était pas un méchant homme, mais cela est il suffisant pour être canonisé et déclaré « saint » ?
    L’opération paraît être hautement politique. Mais, selon Jésus, convient il au clergé de faire de la politique ?
    Chacun appréciera.

    • большаяРоссия says:

      Vous faites erreur, il y a bien eu un complot juif, ce n’est pas un hasard s’ils étaient en si grand nombre parmi les chefs bolchéviques qui ont incomparablement plus maltraités les Russes que le tsarisme surtout celui du dernier tsar. D’ailleurs vous dites que les Juifs étaient aussi maltraités que les autres, et donc il aurait du y avoir proportionnellement beaucoup plus de russes que de juifs s’il n’y avait pas eu complot. Mais le complot a été expliqué depuis, il y a même eu un article à ce sujet sur MPI.

      Si Staline a rétabli la religion pour manipuler le peuple c’est donc que le peuple aimait sa religion. Et contrairement à ce que vous prétendez le clergé russe n’était pas plus ni moins royaliste que le clergé français à la veille de la révolution de 1789. Et d’innombrables prêtres et catholiques ont été martyrisés par les communistes. Il suffit de lire les livre de Soldjénitsyne, qui lui était très ccroyant et qui a subi moult camp de concentration en Sibérie: goulags.

      La population russe qui aimait son clergé,, avec beaucoup de startsi pieux, cultivant la pauvreté, ascétiques et vénérés (les gens faisaient des centaines de km pour aller chercher auprès d’eux des conseils ou une direction d’âme), dont une grande partie était clandestin et officiait en secret et d’autres, nombreux ont été martyrisés. C’est la même médisance que lorsqu’on prétend que le clergé catholique français avait bien cherché ce qui lui est arrivé en 1789. Alors que presque tous les évêques ont préféré l’exil, la mort ou la déportation plutôt que de jurer la constitution civile du clergé. Et les 3/4 des prêtres n’ont pas signé non plus ou se sont rétractés malgré les menaces de mort.

      Les Russes ont caché durant 70 ans leurs précieuses icônes alors qu’ils risquaient la mort pour cela.
      Quant à Poutine, il fait des retraites religieuses et il a un confesseur attitré. Bien hardi celui qui osera prétendre qu’il ne fait que du cinéma. Mais même en cinéma, il est impossible d’imaginer un président de la République française en faisant le 100ème.

      Il ne faut pas colporter ces horribles mensonges.

      • LANKOUDU says:

        Depuis l’origine des temps , les juifs ont toujours été des assassins des criminels contre l’humanité , ,des voleurs ,des bandits ,des fourbes des racketteurs des comploteurs (non exhaustif) .Tout ce que j’écris est prouvé dans l’Histoire depuis J.C. au moins !

      • MA Guillermont says:

        Un très grand merci Sainte Russie de rétablir , la Vérité , par les faits , simplement les faits !!!

      • MA Guillermont says:

        Les dictatures ont été et sont toujours les ENNEMIS de LEURS peuples en premier …

        Les totalitarismes sont la négation de la vraie liberté qui est le CHOIX du BIEN …
        Quel objectif poursuit le choix du Mal …?
        Vont – ils finir ENFIN d’êtres LES PROIES DU MAL ?

        Le LIBRE – ARBITRE est le grand cadeau donné par DIEU par AMOUR …

        Parce qu’ils rejettent délibérément le Sauveur Jésus-Christ , ils deviennent les proies du Mal … le peuple russe sous la présidence exceptionnelle de Mr Poutine , ayant subi les persécutions immondes et incessantes de l’idéologie du communisme ont compris et sont revenus à Dieu par Marie la Femme de l’Apocalypse .
        Mille mercis Sainte Russie

    • Geneviève says:

      Vous devriez lire “Deux siècles ensemble” d’Alexandre Soljénytsine pour vous défaire de vos préjugés concernant la vie des Juifs en Russie sous le Tsarisme, pour comprendre comment ces derniers ont comploté pendant tout ce temps. Car s’il y avait des Juifs pauvres, il y en avait aussi de très riches qui avaient leur entrée à la cour y compris dans certains gouverneme; d’autres tenaient les cordons de la bourse qui prêtait aux Tsars. Et ce sont les fils de ces Juifs nantis qui sont devenus les dirigeants bolchéviques, des gens qui n’ont jamais exercer d’autres métiers que fomenteurs de révolutions !
      Quant au tsar Nicolas et à sa famille, vous vous trompez complètement sur leur compte. Vous vivez dans les clichés. Dans leur quotidien, ils vivaient assez simplement, les grandes duchesses ne fréquentaient pas les salons avec tous leurs fastes. C’était un choix de la tsarine qui voulait des filles pieuses et bien éduquées. Vous devriez lire sur le sujet le livre très intéressant et très émouvant de Pierre Gilliard “Treize années à la Cour de Russie”. Après l’avoir lu, je n’ai pu qu’avoir de l’estime pour Nicolas II. la presse, déjà à l’époque car détenue par des Juifs, faisait tout pour ternir sa réputation et surtout celle de la tsarine Alexandra, car elle avait décidé de vivre éloignée des intrigues de la Cour.

      Au début du siècle, le Suisse Pierre Gilliard (1879 – 1962) a passé treize années à la Cour de Russie, comme précepteur des cinq enfants de la famille impériale, auxquels il fut très attaché. Il s’est notamment occupé de l’éducation du tsarévitch Alexis Nicolaïevitch, dont la santé était très précaire, en raison d’une maladie héréditaire, l’hémophilie.|

      Sa position lui permis de vivre dans l’intimité de la famille impériale russe, dont il a partagé jusqu’aux derniers instants la captivité. Par un concours de circonstance incroyable il fut épargné lui et sa future épouse qui était gouvernante des grandes duchesses de Russie.
      De mars 1917 à juillet 1918, Pierre Gilliard partagea les divers lieux de captivité de la famille Romanov à Tsarskoïe-Sélo, Tobolsk, puis enfin Ekaterinbourg, où elle s’achèvera dans l’horreur d’une exécution collective, la nuit du 16 au 17 juillet. Par la suite, Ekaterinbourg devint Sverdlov, du nom du chef bolchévik local juif qui planifia, à la hâte, l’exécution.

      Je suis bien heureuse de voir que cent après ce massacre ignoble, Nicolas II et sa famille soient réhabilités et honorés.

  5. Cadoudal says:

    les bolcheviques , Lénine, Staline, ont voulu faire de Moscou La Mecque de l’ athéisme; de la haine du christianisme.

    ils détruisaient les Eglises, les objets de piété; fusillaient prêtres et religieux.

    ND de Fatima avait annoncé ces horreurs.

    un siècle plus tard, le vent semble avoir tourné.

    Deo gratias.

    • oui et non Cadoudal
      oui pour la haine que colportent les bolcheviques: haine tous azimuts qui va de la haine de la noblesse en passant par la haine des Lois, des officiers ou autres et haine bien entendu des religieux.
      Et d’autre part non car ce sont surtout les conséquences du communisme qui va tuer les vrais fidèles de la religion catholique comme le dit Notre Dame à Fatima. C’est plutôt de ceux là dont elle parle
      je rappelle que les orthodoxes sont – toujours – schismatiques: pour autant leur persécution n’est pas synonyme de martyr malheureusement (mais Dieu s’y retrouvera) et il est certain que les prières des catholiques permettent d’en sauver une bonne partie.
      Et donc c’est surtout le matérialisme qui sera un des pires ennemis auquel nous sommes confrontés.
      En revanche Espagnols comme Mexicains sont bel et bien les victimes directs de cette révolution communiste et là martyrs à n’en pas douter

      • blague-à-part says:

        Vous faites un rapport entre communisme et orthodoxie, or au contraire, les communistes ont voulu éradiquer en premier l’orthodoxie, comme la révolution française a voulu éradiquer le catholicisme.
        ND de Fatima alerte contre le communisme, pas contre l’orthodoxie. La conversion de la Russie qu’elle demande c’est pour le retour à la foi que les communistes ont tenté d’effacer sans y parvenir. ND n’a jamais demandé la conversion d ela Russie quand celle-ci était orthodoxe. Les apparitions ont lieu en 1917.

        Nous, les catholiques nous n’avons vraiment pas de quoi être fanfarons avec l’Eglise conciliaire arc-en-ciel, immigrationniste, pro-musulmane, protestante et enjuivée.

        La révolution bolchévique n’a pas commencé à Saint-Petersbourg mais à Paris avec la Révolution de 1789 qui est la mère de toutes les révolutions athées.

        Sans pape et après 70 ans de communisme soviétique la religion orthodoxe offre une image beaucoup plus traditionnelle et orthodoxe (au sens commun) que l’ex-religion catholique aujourd’hui conciliaire. Quand on voit la foi vive qui se traduit partout dans les espaces publics en Russie et qu’on compare à nos compatriotes qui n’osent même plus arborer une Croix (Surtout la plus minuscuke possible!) de crainte de se retrouver au tribunal (A tort, les lâches!), on fait profil bas!

        Il serait bon de réfléchir humblement et de cesser de chercher à donner des leçons à la Russie qui est l’un des seuls pays chrétiens dont la hiérarchie est de lignée apostolique, qui résistent à l’apostasie générale et s’en tient à la Tradition de toujours. Pour l’instant, c’est le pays chrétien qui résiste le mieux et si la foi résiste encore en Euurope (et même dans le monde) c’est surtout grâce à elle.

        Les évêques orthodoxes sont de vrais évêques et idem pour les prêtres. Car schismatique ne veut pas dire hérétique. https://www.persee.fr/doc/rebyz_1146-9447_1927_num_26_148_4632

        Les prêtres orthodoxes comme les vrais prêtres catholiques sont les seuls qui sont d’autres Christ car ils confèrent le sacrement d’Eucharistie. C’est pourquoi la révolution veut les faire disparaître et ne s’attaque pas aux protestants qui eux, sont hérétiques, c’est-à-dire qu’ils sont dans l’erreur sur la foi. Ce qui n’est pas le cas des schismatiques.

        Et oui, les martyrs de la Révolution bolchevique sont de vrais martyrs car ils ont donné leur vie pour le Christ.

  6. Soupape says:

    Tant que la France n’aura pas fait repentance
    des crimes qu’elle a commis pendant la révolution,
    puis des persécutions qu’elle a mené contre les catholiques,

    la France restera artificiellement divisée par le régime des partis,
    dont l’unique raison d’être …
    est d’entretenir le Mensonge commun à tous les politiciens de métier …
    à savoir l’obligation de promettre …
    en sachant très bien qu’on n’a pas les moyens de tenir ce qu’on promet.

    La Russie vient de réussir à franchir cette étape.

    Elle devrait donc à l’avenir bénéficier des fruits de la sortie d’un long Mensonge
    et manifester une grande cohésion,
    tandis que nous resterons l’éternel Pays malade des Pays d’europe,
    enchaîné au Mensonge de 1789, par peur d’entrer dans la Vérité,
    et de faire à Dieu la place qu’il doit avoir dans notre monde.