mariage

Nous avions présenté il y a une petite année un post intitulé Pour vivre vieux, vivons mariés. Selon une série d’études américaines, il apparaît que les personnes qui ne sont pas mariées –y compris les divorcé(e)s ou les veufs- ont deux fois plus de chance (ou de malchance) de mourir d’un accident évitable. Une autre étude conjointe établit que la survie des couples mariés en cas de cancer est aussi efficace que la chimiothérapie elle-même. Il en résultait que la situation de mariage était préférable à d’autres formes de vies en couple pour profiter plus longtemps de l’existence, même avec un cancer. La célèbre revue Jama Surgery du 28 octobre dernier présente les résultats et l’analyse de travaux concernant 3,5 millions de personnes. Il apparaît que les interventions chirurgicales concernant les couples mariés, ont un taux de réussite notablement plus importants. Par exemple après une intervention sur le cœur, les célibataires ont environ 40 % plus de risques de décéder ou de développer un nouveau problème de santé dans les deux années suivant leur intervention cardiaque (Université du Michigan).

Il va de soi que les chercheurs notamment britanniques ont voulu en savoir plus. Les réponses tiennent du bon sens. Celui qui a un conjoint, sera poussé à se soigner ou à être hospitalisé plus tôt, et trouvera une aide physique pratique et morale. Tant en pré et post-opératoire, à deux on a plus de chance de penser à la suite des soins, notamment en matière de médicaments. Or toute intervention chirurgicale d’une certaine importance est suivie d’un traitement anticoagulant. Les risques majeurs de ces interventions sont les accidents vasculaires (infarctus) et les embolies. Avant l’intervention  « Dis donc chérie, j’espère que tu as pris ce soir ton aspirine et que tu ne prends pas en douce la pilule ! ». Après l’intervention, «  Dis donc chéri, as-tu pris ton anticoagulant et arrêté de fumer ? Quitte ta télé devant laquelle tu perds ton temps : le docteur a dit qu’il fallait marcher tous les jours ! ».

De plus en plus de personnes, surtout des femmes, vivent seules. Elles seraient bien inspirées de se marier si elles veulent vivre longtemps. L’accordéoniste André Verschueren nous régalait par son interprétation de « Ah si j’étais resté célibataire ? ». Réponse à sa question : il est mort en 2013 à 92 ans…Veuf à 60 ans, il eut pu être centenaire.

Dr jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :