La femme de l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, Carla Bruni, était à Sotchi pour sa tournée. A cette occasion, Nicolas Sarkozy en a profité pour rencontrer Vladimir Poutine, qui se trouvait lui aussi dans la ville qui a accueilli les Jeux Olympiques d’hiver en février dernier. Il s’est contenté d’un: « Je l’ai rencontré. On a même déjeûné ensemble » à l’AFP sans donner plus de précisions sur le lieu du rendez-vous et la teneur de la conversation. Cette rencontre intervient alors que François Hollande doit s’entretenir avec le président russe à l’occasion des cérémonies du débarquement, le 5 juin à l’Élysée. Le dossier ukrainien devrait être l’objet de la conversation mais on peut penser aussi que le dossier syrien sera abordé.

Coïncidence ou pas, selon l’Express, Nicolas Sarkozy et Vladimir Poutine avaient échangé par téléphone au mois de février. Depuis, Poutine avait fait connaître sa disponibilité pour voir l’ex-chef de l’État si l’occasion se présentait. Si Nicolas Sarkozy n’en a pas fait mention à l’époque, aujourd’hui il n’a pas manqué de faire savoir aux médias sa rencontre, leur donnant juste ce qu’ils doivent savoir… une manière de montrer qu’il lui reste une aura internationale mais aussi de se positionner par rapport à son adversaire politique, François Hollande, qui n’a pas dû trop apprécier d’être relégué en quelque sorte au second plan.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :