Ah, la fameuse justice républicaine.

Clémente avec les antifas d’extrême gauche. Impitoyable à l’encontre des nationalistes.

Débonnaire avec les Femen. Injuste et répressive à l’encontre des défenseurs de la Famille.

Durant trois jours s’est tenu le procès de huit hommes accusés d’avoir agressé les Femen et la militante intégriste laïco-lesbienne Caroline Fourest. Les faits remontent à la manifestation de CIVITAS le 18 novembre 2012. Les Femen attaquent l’arrière du défilé de Civitas contre le projet de loi Taubira dénaturant le mariage. Les Femen, travesties en religieuses, cornettes sur la tête, se dépoitraillent et brandissent des gazeuses dont elles vident le contenu sur les manifestants venus en famille. Un nuage blanchâtre envahit l’endroit. Des vieillards, des femmes, des enfants, des petits en poussettes, sont la cible des gazeuses des hystériques militantes Femen.

Quel homme normalement constitué n’aurait pas cherché à intervenir pour protéger les familles agressées et repousser ces Femen ?

Mais dans un monde où tout est inversé, ce sont les Femen, sorte de milice antichrétienne et blasphématrice, et leur complice Caroline Fourest qui les accompagnait, qui se présentent comme des victimes. Et ce sont les défenseurs de la famille qui sont accusés d’être des bourreaux.

Et tant pis si des reportages en faveur des Femen les ont montré s’entraîner pour cette attaque durant plusieurs jours, le visage rempli de haine anticatholique, sous le regard approbateur de Caroline Fourest.

Et tant pis si des certificats médicaux ont été produits pour démontrer la toxicité du contenu des gazeuses utilisées par les Femen contre des familles venues paisiblement marcher en faveur de la conservation du mariage comme l’union d’un homme et d’une femme.

Et tant pis si la plainte de Civitas contre les Femen, déposée au même moment, croupit toujours au fond d’un placard.

La Cour a condamné sept des huit hommes poursuivis.

F-X G. a été condamné à un an de prison avec sursis et 800 euros d’amende.

R. L. a été condamné à six mois avec sursis.

Tous deux sont également condamnés à verser à Caroline Fourest 2.000 euros de préjudice moral et chacun 500 euros de frais de défense.

L. D. a été condamné à deux mois avec sursis. Tout comme un Colonel à la retraite.

Deux autres jeunes hommes ont été condamnés à six mois avec sursis. L’un des prévenus, dont le parquet avait requis la relaxe au bénéfice du doute, a été condamné à un mois avec sursis.

Au total, sept hommes ont été condamnés pour avoir riposté à une attaque menée par des Femen entraînées qui bénéficient toujours, elles, d’une totale impunité. Comme fut aussi le cas dans le procès qui opposait les Femen au service d’ordre de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

Quoi d’étonnant quand on se souvient qu’il y a peu, la Mairie de Paris a été mise à disposition pour que la franc-maçonnerie accorde un prix à la dirigeante des Femen, devant des invités parmi lesquels plusieurs figures politiques telles que Manuel Valls ou Anne Hidalgo.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Daniel PIGNARD says:

    Priez dans ce sens : Psaume 94, Esaïe 51 :6-8 et 9-16,

  2. cadoudal says:

    la République veut créer un climat de Terreur et d’insécurité pour les “mauvais” citoyens : les cathos , qu’elle désire génocider

  3. Thierry Theller says:

    @ “la Mairie de Paris a été mise à disposition pour que la franc-maçonnerie accorde un prix à la dirigeante des Femen”.

    On le voit, la boucle infernale des nœuds coulants idéologiques de la Mairie de Paris, des Franc-maçons, des “Femen”, des “Migrants”, d’une Hidalgo, du Pape (François ???), fonctionne à merveille !… Ce qui explique sans doute pourquoi ce dernier s’est si gentiment empressé, il y a peu, de la féliciter personnellement.
    Sans doute pour services rendus à la nouvelle religion mondiale et ses nouveaux archétypes mondialistes de la mort en roue libre ?

    Comme quoi, mondanités obligent, tout ce joli petit monde ténébreux de l’arnaque humanitariste se tient et se soutient. Ostensiblement.

    Ça pue à plein nez ?

    Qu’importe ! C’est juste que les fosses communes sociétales se creusent désormais à ciel ouvert…

    Avec vue sur l’enfer ?