Six candidats à la présidence du Costa Rica veulent éliminer l’idéologie du genre des classes d’école. Ils s’engagent à s’opposer au maintien du contenu du programme scolaire sur l’amour et la sexualité développé par le ministère de l’Éducation depuis 2013.

Cinq de ces six candidats à l’élection présidentielle appartiennent à des partis actuellement représentés à l’Assemblée Législative du Costa Rica: Rodolfo Piza, de l’Unité Sociale Chrétienne; Otto Guevara, du mouvement libertaire; Mario Redondo, de l’Alliance chrétienne-démocrate; Fabricio Alvarado, de la Restauration nationale et Óscar López, du Parti de l’accessibilité sans exclusion. Le sixième candidat est Rodolfo Hernández, du Parti chrétien social républicain.

En revanche, le candidat Carlos Alvarado soutient les programmes mis en œuvre par l’exécutif dirigé par Luis Guillermo Solís au cours des dernières années.

 

Tiendront-ils parole ?

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés