nabila_tele_realiteL’internaute titre il y a 2 jours : « Nabila : la star est sortie de prison »

Pour le monde d’aujourd’hui la star est une personne qui sort d’une émission de télé-réalité ; cette star répond aux codes modernes : bimbo et cruche.

Ce type d’émission produit deux effets sur le téléspectateur :  

– un sentiment de valorisation de soi par comparaison à une pauvre fille moquée et ridiculisée, produit de cette société malade. On se sent meilleur et on ne cherche pas à progresser « car il y a pire que moi ».

– une lobotomisation des téléspectateurs :  les gens perdent du temps à suivre la vie de la star dans  l’actualité au lieu de chercher à former leur intelligence, ou tout simplement, à rechercher la véritable information. On nourrit le bon peuple en le divertissant. « Du pain et des jeux ! ».

Quelles sont les discussions entre collègues en semaine ? De ce qu’ils ont vu à la télé… cela va du match de foot à l’histoire de Nabila ! Mais pour suivre Nabila, il faut créer l’envie et la convoitise : les journalistes sont à l’affut d’une jupe trop courte, d’un décolleté trop grand… et ils gavent la société d’érotisme et de pornographie. Une société esclave de ses pulsions, incapable de respecter réellement les autres, et notamment la femme, détruisant toute vraie notion de l’amour pour rabaisser les hommes à de simples consommateurs sexuels !

Chers lecteurs de MPI, ne regardez plus la télé-réalité : elle détruit les pauvres marionnettes qui passent à l’écran, et aliène nos intelligences !

Rome fut grande, elle devint décadente, et sa décadence la détruisit.

Marcel Kinvin

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :