La société SpaceX, basée à Hawthorne en Californie, annonce qu’elle va envoyer deux touristes autour de la lune en 2018, avec l’encouragement explicite du président américain. Avec la désaffection obstinée des milieux hollywoodiens à son égard, la conquête spatiale pourrait, en effet, se révéler le meilleur cheval de bataille de Donald Trump pour vendre aux Américains son rêve d’une Amérique revenue au sommet.

SpaceX met ainsi fin au monopole des gouvernements sur l’aventure spatiale et annonce un programme spatial impressionnant. Bien plus que le prochain vol spatial lunaire, le fondateur de SpaceX envisage de coloniser la planète Mars prochainement. Malgré quelques revers, deux des fusées de la compagnie ont explosé au cours des deux dernières années, l’agence spatiale privée a un partenariat de longue date avec la NASA. Cette dernière fait régulièrement appel à elle pour mettre du matériel en orbite. Prochainement, il est peut-être question de transporter des équipages jusqu’à la Station spatiale internationale.

Le président Donald Trump n’a pas encore nommé le nouvel administrateur de la NASA, mais il a déjà fait savoir qu’il voulait accomplir quelque chose de « grand » dans l’histoire de l’aventure spatiale américaine. Son administration veut clairement s’appuyer sur la dynamique société californienne, et d’autres initiatives privées, pour relancer l’aventure spatiale américaine. Ce qui appuierait l’idée que l’Amérique est de nouveau un grand pays.  Après le fiasco politique de la 89e cérémonie des Oscars, où pratiquement chacun des intervenants a encore saisi l’opportunité de dire tout le mal qu’il pensait du gouvernement Trump, celui-ci a déjà la tête dans les étoiles.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Les vaccins en question

Le livre choc de la biologiste Pamela Acker et préfacé par l’ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste des ARN messagers Alexandra Henrion-CAUDE.

Ce livre a été un énorme succès outre Atlantique. Aidez-nous à la diffuser !!!

%d blogueurs aiment cette page :