Mercredi, Jérôme Riviere, porte-parole du FN lors des élections législatives de 2017, diffusait sur Twitter un message : “Sortie de l’euro : le FN prêt à un revirement“.

Le frontiste relayait de la sorte un article du Figaro qui a retenu l’attention de beaucoup. Le journal rapporte des propos de la présidente du Front National annonçant être prête “tout changer” au FN. “Je crois qu’il faut vraiment tout remettre sur la table, si on veut repartir avec une grande force puissante, capable d’attirer, aussi, des gens nouveaux.

Le Figaro rapporte encore d’autres propos de Marine Le Pen au sujet de son désir de changer le nom de son parti politique car la marque FN “est usée, elle ne permet pas de réunir au-delà d’elle-même“.

Le Figaro en conclut que, selon ses informations, la sortie de l’euro pourrait, par exemple, disparaître du programme du futur parti mariniste dont le nom reste à fixer.

Mais ce jeudi matin, tant Florian Philippot que Marine Le Pen s’accordent pour dire qu’il ne sera pas question de changer de ligne sur l’euro.

Cette confusion dans la communication du FN rappelle celle qui avait régné la semaine qui précédait le second tour de l’élection présidentielle, avec pour point culminant ce fameux débat télévisé au cours duquel Marine Le Pen s’embrouillait dans une discussion monétaire.

Euro ou pas euro, le FN semble avoir vécu. S’il est une certitude, c’est que Marine Le Pen compte bien obtenir prochainement un changement de nom de parti qui entérinera par la même occasion une rupture idéologique avec le FN fondé par son père.

Tout cela avec en toile de fond une foire d’empoigne entre les francs-maçons, les LGBT et les sionistes qui ont copieusement infiltré le FN mais qui ne s’entendent pas sur la marche à suivre.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

34 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :