Le Nouvel Obs publie un article sur les « enfants trans ». Le phénomène se développe aux Etats-Unis. Des lobbies, toujours les mêmes, sont à l’œuvre pour banaliser la transsexualité dès le plus jeune âge. Et à Chicago, un hôpital pour enfants a même ouvert un service spécialisé pour accueillir les garçons qui voudraient devenir une fille ou inversement. Des médecins en ont fait leur spécialité. Dans une Amérique où toute idée loufoque a pignon sur rue, l’affaire est très rentable !

Des traitements hormonaux sont notamment prescrits pour modifier le développement naturel du corps. Dans le Nouvel Obs, le Dr Robert Garofalo, qui a ouvert ce service à Chicago, ose prétendre que c’est sans danger. Faut-il lui rappeler l’affaire du Dr John Money et le cas David Reimer, ce premier garçon qui a servi de cobaye pour cette expérimentation hormonale qui fut un désastre conduisant au suicide ?

Et des parents vont plus loin en confiant leur enfant à ces médecins pour des opérations chirurgicales de « réassignation » sexuelle. Hallucinant.

En Californie, ce sont les « toilettes de genre » qui se développent. Chaque enfant peut choisir « à quel genre il s’identifie » et utiliser la toilette qui y correspond… Combien faudra-t-il de temps avant qu’on s’aperçoive des catastrophes auxquelles tout cela va mener ?

Mais à part cela, pour tous les médias du système, Civitas avait tort de dénoncer le film Tomboy qui vise à banaliser la théorie du genre…

Parents, ouvrez les yeux !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :