“Aujourd’hui, en établissant la nouvelle Division ministérielle de la clause de conscience et de la liberté religieuse, nous prenons une mesure importante pour mettre en œuvre la vision du président Trump , (…) pour protéger la tradition américaine de liberté religieuse et respecter nos obligations constitutionnelles. “(Source)

Le président américain, Donald Trump, a annoncé ce 18 janvier qu’aux Etats-Unis, les personnels de santé qui ne souhaitent pas être associés à l’avortement ou  s’occuper de personnes transgenres seront désormais soutenus par une division ministérielle consacrée aux libertés de conscience et religieuse. Ce ministère soutiendra les médecins et infirmiers qui refusent d’accomplir certains soins qu’ils estiment contraires à leurs convictions.

La nouvelle entité administrative a été fondée au sein du département de la Santé et des services sociaux, dont les responsables et des élus républicains ont pris la parole lors d’une cérémonie.

«Le président [Donald] Trump a promis aux Américains que son gouvernement défendrait énergiquement les droits relevant de la conscience et de la liberté religieuse. Cette promesse est tenue aujourd’hui», s’est félicité Eric Hargan, secrétaire par intérim.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires