Alors que le comptage des bulletins se poursuit toujours, les deux candidats ont tweeté dans la nuit d’hier (au petit matin sur le fuseau horaire européen), des prédictions optimistes.
 
Quelques instants plus tard, Trump a ajouté que les Républicains avaient de bons scores et étaient en voie de gagner : « Nous sommes en hausse, mais ils essaient de VOLER l’élection. Nous ne les laisserons jamais faire. On ne peut pas voter après la fermeture des bureaux de vote !
 
Les manipulations des Démocrates s’étaient faites sentir tout au long de la campagne électorale, y compris au moment où ils avaient insisté pour des votes par correspondance au motif du Covid. De nombreuses irrégularités avaient été constatées, comme celle concernant des lots entiers de bulletins retrouvés à la poubelle dans certains districts. 
Les électeurs avaient également été encouragés à voter très tôt (dès le mois d’octobre), prétendument pour empêcher les retards dans le comptage des bulletins, en fait pour prendre de vitesse le Président Trump qui avait eu le Covid et était ainsi empêché de commencer sa campagne. 
L’autre raison était de garantir des votes “bleus” (pour le camp démocrate), avant que les crimes de haute trahison de Joe Biden , commis pour le compte du Parti communiste chinois, n’aient eu le temps de s’ébruiter. L’omerta des grands médias et des réseaux sociaux avait été quasi totale, pendant que le FBI était assis sur des milliers de documents incriminants en sa possession sans bouger le moins du monde, mais l’information commençait néanmoins à circuler.
 
Outre leur manipulations, les Démocrates ne sont pas non plus étrangers à la fraude électorale, comme dans le cas de l’achat de votes par la députée démocrate Ilhan Omar, une Somalienne affiliée aux Frères musulmans qui avait épousé son propre frère pour déjouer les lois de l’immigration et obtenir un prêt étudiant. Elle avait été prise la main dans le sac par Project Veritas, pourtant l’investigation est commodément “toujours en cours”. Voir ici l’article et la vidéo. 
Une communauté entière de 80.000 immigrés somaliens vivant dans la banlieue de Minneapolis avait été soudoyée en septembre dernier pour donner ses voix au camp démocrate, en échange de pots de vin allant de 200 à 800$ par électeur. Comme il est possible de l’entendre dans la vidéo, l’illégalité de l’opération leur importait peu, seul comptait l’argent reçu. Les supporters de Omar sont les mêmes personnes qui devaient ensuite procéder au dépouillement puis au comptage des votes des élections de novembre dans ce district électoral, et ce afin que le crime soit parfait. Pis encore, selon le témoignage d’un Somalien coopérant avec Project Veritas, ces individus ont l’habitude de pénétrer carrément dans les isoloirs avec les électeurs somaliens pour leur dire comment voter et pour qui. Cela se fait au vu et au su de toute la communauté et du district électoral, en violation flagrante de la loi américaine qui prévoit 10 ans d’emprisonnement pour ce genre de délit. Voir ici la vidéo.
 
Twitter a placé une note d’avertissement sur le tweet du président qui dénonçait les manoeuvres visant à lui “voler” son élection, au motif que « Le contenu partagé dans ce tweet est contesté en totalité ou en partie et pourrait induire en erreur au sujet d’un processus  électoral ou autre processus civique en cours”. Twitter a également caché les statistiques d’audience sous le post du Président Trump et a bloqué la page entière du fil de discussion.
 
           
 
Joe Biden avait posté un tweet similaire 4 minutes plus tard, avec les mots “Gardez confiance, mes amis. Nous allons gagner”.
Biden n’a fait face à aucune censure de la part de Twitter et aucun avertissement n’a été attaché à son post. Il est prévu qu’il fasse une déclaration dans le courant de la journée.
 
           
 
Trump vient de tweeter à nouveau au réveil pour se plaindre que la solide avance qu’il avait hier tard dans la nuit est en train de s’effriter “comme par magie” au fur et à mesure de la comptabilisation des bulletins arrivés par la poste aujourd’hui. Autant dire que les résultats de l’élection seront âprement contestés si cette tendance se poursuit au point de priver le Président de son avantage et que les heures, voire les jours à venir s’annoncent tumultueux.
 
 
 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :