Même des pontes tels le docteur britannique Mike Yeadon, ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer pendant 16 ans, remettent en cause la 2e vague de covid-19 et dénoncent des tests défectueux.

Ainsi Mike Yeadon, dans un entretien accordé la semaine dernière à News Uk Studios, affirme que des résultats faussement positifs provenant de tests COVID intrinsèquement peu fiables sont utilisés pour fabriquer une « deuxième vague » basée sur de « nouveaux cas ».

« Nous basons une politique gouvernementale, une politique économique, une politique des libertés civiles, en termes de limitation des personnes à six personnes dans une réunion… toutes basées sur ce qui pourrait bien être des données complètement fausses sur ce coronavirus ? » demande Julia Hartley-Brewer. Question à laquelle le Dr. Yeadon a répondu par un simple « oui ».

Etant donné la « forme » de tous les indicateurs importants dans une pandémie mondiale, tels que les hospitalisations, l’utilisation des soins intensifs et les décès, « la « pandémie » est fondamentalement terminée » avait-il déjà affirmé en septembre dernier.

« Sans les données de test que vous obtenez tout le temps à la télévision, vous concluriez à juste titre que la pandémie est terminée, car il ne s’est rien passé de bien important. Bien sûr, les gens se rendent à l’hôpital, à l’approche de la saison automnale de la grippe… mais aucune donnée scientifique ne permet d’affirmer qu’une deuxième vague devrait se produire. »

Toujours s’adressant à Julia Hartley-Brewer, le Dr Yeadon a déclaré que le gouvernement « utilise un test avec un taux de faux positifs non déclaré. C’est affreux. » Il demande que ceux qui ont été testé positif pour le coronavirus soient testés à nouveau pour éliminer la possibilité que le test soit un faux positif.

Le médecin britannique affirme également que toute « deuxième vague » de covid, et tout cas de confinement par les gouvernements, compte tenu des principes bien connus de l’épidémiologie, sera entièrement fabriquée. Il conteste le modèle informatique du professeur Neil Ferguson de l’Imperial College qui a fourni aux gouvernements la justification nécessaire pour lancer des ordres draconiens qui ont transformé du jour au lendemain des sociétés libres en prisons virtuelles. Alors que maintenant le taux de survie au covid  est estimé à 99,8 % ! « Il est important que vous sachiez que la plupart des scientifiques n’acceptent pas que le modèle de Ferguson était même légèrement juste… mais le gouvernement est toujours attaché à ce modèle. » déclare-t-il.

Un autre scientifique notoire, le Dr Johan Giesecke, ancien chef scientifique du Centre européen de contrôle et de prévention des maladies, a qualifié pareillement le modèle de Ferguson de « document scientifique le plus influent » de mémoire, et aussi « l’un des plus erronés ».

Pour conclure, le docteur Yeadon évoque avec tristesse des vies perdues à cause des politiques de confinement, et des innombrables vies « sauvées » qui seront encore perdues, à cause d’importantes opérations chirurgicales et d’autres soins de santé différés, à cause d’un nouveau confinement en Grande-Bretagne. Ces constatations sont tout autant valables pour la France…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :