Le pape François se plaît à choquer, à offusquer par les paroles et par les actes. Non la bien-pensance qu’il fréquente et avec laquelle il est sur la même longueur d’ondes idéologique et périphérique à la doctrine catholique mais la petite partie du troupeau à lui confié qui se définit conservatrice, et se situe politiquement à droite.

Mais ne nous y trompons pas, cet excès excentricités est une stratégie de communication payante qui permet la visibilité médiatique de sa révolution doctrinale et sociétale et de ses prises de position politiques en faveur d’une société ouverte, inclusive et multi-culturelle, El papa argentin étant un allié incontournable de « la révolution arc-en-ciel en marche ».

Les migrants sont, et cela est-il si étonnant, au centre de la dernière fantaisie bergoglienne :

« dans la cour du Belvédère, relate l’agence de presse vaticane Zenit, l’un des accès du palais apostolique du Vatican, le pape François a fait exposer un gilet de sauvetage « crucifié », en souvenir des migrants et des réfugiés. « Notre paresse est un péché ! » a-t-il mis en garde. Lors d’une cérémonie en présence des 33 réfugiés arrivés récemment de l’île de Lesbos par des couloirs humanitaires, grâce à l’aumônier pontifical, le cardinal Konrad Krajewski – qui s’est rendu à Lesbos -, et la Communauté de Sant’Egidio, le pape a redit « l’engagement incontournable de l’Eglise à sauver les vies des migrants ».

Ce gilet de sauvetage “crucifié” sur cette croix, a-t-il expliqué, rappelle « que nous devons garder les yeux ouverts, garder le cœur ouvert », il souligne « l’engagement inéluctable de sauver chaque vie humaine, un devoir moral qui unit croyants et non-croyants ». Il a appartenu à un inconnu disparu en Méditerranée et il a été remis au pape par des secouristes. »

Une nouvelle page vient d’être écrite à l’Evangile du migrant selon François. Et comme une image vaut parfois mieux que des mots, cette image-choc représentant un gilet crucifié facilitera l’idée, que l’actuel hôte de Saint-Pierre ne cesse de rabâcher, que Christ et migrant c’est tout Un.

Francesca de Villasmundo


Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :