Le pape François se plaît à choquer, à offusquer par les paroles et par les actes. Non la bien-pensance qu’il fréquente et avec laquelle il est sur la même longueur d’ondes idéologique et périphérique à la doctrine catholique mais la petite partie du troupeau à lui confié qui se définit conservatrice, et se situe politiquement à droite.

Mais ne nous y trompons pas, cet excès excentricités est une stratégie de communication payante qui permet la visibilité médiatique de sa révolution doctrinale et sociétale et de ses prises de position politiques en faveur d’une société ouverte, inclusive et multi-culturelle, El papa argentin étant un allié incontournable de « la révolution arc-en-ciel en marche ».

Les migrants sont, et cela est-il si étonnant, au centre de la dernière fantaisie bergoglienne :

« dans la cour du Belvédère, relate l’agence de presse vaticane Zenit, l’un des accès du palais apostolique du Vatican, le pape François a fait exposer un gilet de sauvetage « crucifié », en souvenir des migrants et des réfugiés. « Notre paresse est un péché ! » a-t-il mis en garde. Lors d’une cérémonie en présence des 33 réfugiés arrivés récemment de l’île de Lesbos par des couloirs humanitaires, grâce à l’aumônier pontifical, le cardinal Konrad Krajewski – qui s’est rendu à Lesbos -, et la Communauté de Sant’Egidio, le pape a redit « l’engagement incontournable de l’Eglise à sauver les vies des migrants ».

Ce gilet de sauvetage “crucifié” sur cette croix, a-t-il expliqué, rappelle « que nous devons garder les yeux ouverts, garder le cœur ouvert », il souligne « l’engagement inéluctable de sauver chaque vie humaine, un devoir moral qui unit croyants et non-croyants ». Il a appartenu à un inconnu disparu en Méditerranée et il a été remis au pape par des secouristes. »

Une nouvelle page vient d’être écrite à l’Evangile du migrant selon François. Et comme une image vaut parfois mieux que des mots, cette image-choc représentant un gilet crucifié facilitera l’idée, que l’actuel hôte de Saint-Pierre ne cesse de rabâcher, que Christ et migrant c’est tout Un.

Francesca de Villasmundo

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires

  1. Que dire de plus ? Au fur et à mesure des jours et des mois et des années il s’avère que le Pape fait tout pour se faire détester par les catholiques. Il se rapproche des protestants, des animistes, etc etc, sans parler de ses prises de position au sujet des migrants,et ce sont les catholiques qui font les frais de sa “démagogie” scabreuse.

    Prions pour ce pauvre Pape ! il est fort probable que la “petite” Jacinthe pensait à lui lorsqu’elle disait qu’il fallait prier pour le Pape.

    Satan est entré au Vatican cela est sûr et le SEUL et UNIQUE moyen pour le terrasser est Notre Dame par nos prières et le chapelet.

    BON NOEL Francesca !

    • Ce pape est Là pour appliquer le Plan des jésuites, c’est de détruire l’Eglise ! Et aussi de détruire l’Europe chretienne . Pape François et Georges Soros = même combat

  2. A noter que les média subventionnés par la république et possédés par les banques adooorent tous François, à peu près autant qu’ils avaient détesté L’intègre et juste Benoit XVI.

  3. « Le gilet “habille” une croix en résine colorée, qui veut exprimer l’expérience spirituelle que j’ai pu saisir dans les paroles des secouristes. »
    « En Jésus Christ la croix est source de salut »
    « Cette croix est transparente : elle lance le défi de regarder avec une plus grande attention et de chercher toujours la vérité. »

    Conclusion : La croix est une « expérience spirituelle » quelconque que l’on saisit comme on veut selon notre sensibilité, une expérience parmi d’autre : Pour le nommé Jésus qui n’engage que lui cette expérience : « En Jésus Christ la croix est source de salut », mais pour ce pape François c’est un secouriste et non le Christ qui lui a exprimé cette : « (qui veut exprimer) l’expérience spirituelle ».
    « Cette croix est transparente (et donc sans Christ) » preuve que l’occupant à savoir le Christ est sans importance on ne regarde plus le Christ, mais à travers la croix (transparente) pour « chercher toujours la vérité. » La « vérité » se trouve sans recours au Christ par la symbolique mise en place par ce pape (transparente). Le Christ est un détail négligeable.

  4. ce que je fais prier avec le chapelet

  5. Quel mauvais goût! Quelle vulgarité!

    • Rien que le goût … désigne Le Diable, … qui est devenu LAID dès son Péché !

      C’est pourquoi la laideur … est un Péché.

  6. Ceux qui affirment que cet homme est pape, comment allez-vous encore justifier cette nouvelle fantaisie (une par jour quasiment depuis 6 ans)? Par quelle circonvolution intellectuelle allez-vous démontrer que le gilet de sauvetage crucifié, c’est catholique, qu’il n’y a là rien de païen, ni de blasphématoire, ni de provoquant, ni de choquant; que ce chantage à la pleurniche migratoire n’est pas une pure contre-façon de la charité à la manière de Judas (“on aurait pu donner cet argent aux pauvres”), visant à détruire les vieilles nations chrétiennes? Ceux qui ne sont pas choqués par ça ont à mon avis perdu le sens catholique. Moi j’en ai vraiment soupé de ce bonhomme en permanence dans la provocation, l’insulte envers les souverainistes et les patriotes. Il fait arrêter d’appeler Bergoglio “pape”. Benoit 16 est toujours pape, même s’il s’en défend. Sa démission était nulle et non-recevable.

    • dégringoglio est devenu … une sorte de “pape sans Dieu” …
      qui voudrait nous faire gober … l’idée d’un dieu universel … à usage multiple …

      Ce “dieu universel” est celui des fron-massânes …
      (gadlu = petit architecte de l’univers).
      Ce dieu est seulement censé “exister”, … mais il ne parle jamais … (comme les idoles) …

      De même, ce “dieu universel” … a des yeux pour ne point voir, …
      et il a des oreilles … pour ne rien entendre,

      Le régime des “sans Dieu” … a donc fait son temps !
      Car il est incapable … de nous délivrer du Mal.

      Preuve :
      Depuis 230 ans, aucun “sans Dieu” … n’est honnête.

  7. Isabelle says:

    La franc-maçonnerie ecclésiastique à visage découvert !

    Cet Anti-Pape est un apostat, doublé d’un hérétique et d’un idolâtre !
    Aux catholiques de faire leur propre discernement, dans leur conscience et à la lumière de l’Esprit-Saint.

    Certes, il faut prier pour lui mais aussi dénoncer ses actes, ses paroles et prises de position comme le font des prélats courageux et résistants, tel un Mgr Vigano ou Mgr Schneiger.

  8. Marin V. says:

    Il est normal de sauver des migrants.

    Ce qui est anormal, c’est la suite, à savoir :

    Garder des migrants sur un sol Européen déjà prêt à exploser… Surtout que, sur ce même sol, des Hommes vivent dans la misère sans vraiment recevoir d’aide (pour la majorité d’entre eux).

    Aussi, je pense qu’il est préférable de vouloir couper la ficelle de ce qui provoque ce désastre et de dialoguer avec les pays concernés.

  9. Marcin Opus says:

    It’s the end of Church.