Un citoyen français soupçonné d'espionnage arrêté à Moscou

Le citoyen français Laurent Vinatier est accusé par la Russie d’avoir collecté des informations militaires. Il a plaidé coupable selon l’agence TASS.

Laurent Vinatier travaillait officiellement à Moscou en tant qu’employé d’un organisme suisse, le Centre pour le dialogue humanitaire, financé par divers gouvernements ainsi que des fonds privés. Il a été arrêté jeudi à Moscou, a indiqué le département de Moscou de la Commission d’enquête russe. Il est accusé d’avoir commis un crime en vertu de l’article 330.1, partie 3 du Code pénal russe (législation de la Fédération de Russie sur les agents étrangers) et d’avoir collecté des informations sur des questions militaires russes. Selon le Comité d’enquête russe, Laurent Vinatier aurait recueilli des informations relatives aux activités militaires et militaro-techniques de la Russie pendant plusieurs années. En vertu de la législation russe, une personne est tenue de contacter le ministère de la justice et de se faire enregistrer en tant qu’agent étranger si elle participe à des activités politiques et/ou à la collecte d’informations militaires, tout en recevant une aide financière ou autre de l’étranger.

Il risque jusqu’à six ans de prison

Les enquêteurs ont indiqué dans un communiqué qu’il avait reconnu les faits et plaidé coupable ce vendredi 7 juin.

Laurent Vinatier n’était pas enregistré comme agent étranger; poursuivi pénalement, il risque jusqu’à six ans de prison.

Certains observateurs considèrent déjà qu’il va y avoir là, peut-être, une monnaie d’échange. Contrairement aux prévisions, Emmanuel Macron n’a jusqu’ici pas annoncé l’envoi d’instructeurs militaires en Ukraine.

L’avocat de Vinatier, Alexei Sinitsyn, a déclaré à Reuters que Laurent Vinatier avait pu contacter l’ambassade de France à Moscou. Le consul général de France à Moscou, Patrice Servantie, a écrit une lettre au tribunal de Moscou pour demander que M. Vinatier ne soit pas placé en détention, demande qui a été rejetée.

Emmanuel Macron a nié jeudi que Laurent Vinatier travaillait pour l’État français.

Pierre-Alain Depauw

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est en vente sur MCP.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !