Le site web du journal Charente libre nous apprend que l’église souterraine d’Aubeterre a servi de lieu de tournage pour des scènes d’un film d’épouvante intitulé « Gueules noires ». Nous ne connaissons pas le détail de ces scènes d’épouvante mais en avons un avant-goût avec la photographie publiée par le journal.

Ceci constitue une profanation d’un édifice religieux.

L’exceptionnelle église souterraine d’Aubeterre

L’église souterraine dite « monolithe » est le joyau du village d’Aubeterre-sur-Dronne, en Charente. Cet édifice religieux exceptionnel a été creusé dans la roche à même la falaise dès le VIIIe siècle, et considérablement agrandi au XIIe. Elle est la plus haute parmi les rares églises souterraines de France et témoigne de la ferveur chrétienne au Moyen Age. Elle apparaît comme le plus vaste édifice religieux troglodyte d’Europe aux proportions gigantesques : 27 mètres de long sur 16 mètres de large et 20 mètres de haut !

C’est en dessous du château médiéval d’Aubeterre que se situe l’entrée de cette ’église troglodyte, invisible de l’extérieur.

Pierre de Castillon, vicomte d’Aubeterre, fit creuser le lieu de culte au XIIe siècle.

Reliques de la Sainte-Croix

Les pèlerins en route pour Compostelle pouvaient se recueillir devant les reliques qui s’y trouvent. Au centre de l’abside, le reliquaire hexagonal de six mètres de haut est le plus bel élément de l’église. Inspiré du Saint-Sépulcre de Jérusalem découvert lors de la première croisade, il est taillé d’un seul bloc, ce qui permet de qualifier l’église de monolithe. Dans l’alignement de celui-ci se trouve une cavité ornée d’une croix grecque. Il s’agit d’une fosse à relique accueillant des morceaux de la Sainte-Croix rapportés de croisades par Pierre Castillon.

Plus loin, une ouverture impressionnante taillée dans le roc donne accès à la nécropole du IXe siècle, avec 80 sarcophages médiévaux et 160 tombes rupestres.  « Elles témoignent de l’importance sacrée du lieu« , précise le site internet qui prépare aux visites de l’édifice religieux. Il eut été souhaitable qu’on en tienne compte et que l’on refuse de mettre ce lieu à disposition d’un tournage cinématographique d’épouvante.

Espérons qu’il se trouvera en Charente des catholiques pour réparer cette profanation.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :