Barbare et à la pointe de la modernité ! La dernière trouvaille du Califat islamique : faire rêver du djihad avec des histoires d’amour via Internet.

C’est une espèce d’agence matrimoniale on line qu’a lancé l’Etat islamique, à Raqqa,  afin d’attirer des jeunes filles occidentales, souvent convertis à l’Islam. Romans à l’eau de roses, photographies attrayantes de combattants barbus, miliciens en treillis, kalachnikov à la main, envoyant un baiser fugace à sa dulcinée, moudjahidin posant avantageusement, rencontre d’une barbe et de belles mains fines toute gaînées de noir, ne manquent pas.

Avec, en premier plan, le commandement poétique : « Épouse la personne qui pourra t’élever moralement,  souviens-toi toujours que pour toi Allah est suffisant. »  Suivi ensuite de l’énumération des cadeaux du Califat aux futures candidates au mariage avec un héros au drapeau noir : « Ils te donnent une maison, où tu peux vivre avec ton mari et élever tes garçons qui seront enrôlés dans la guerre sainte. »

Une vraie collection Harlequin, sauce dhijadiste, romantique à souhait,  pour adolescentes à la recherche du mari idéal qui à les traits du mâle guerrier défendant sa belle. Image si décriée par notre époque gender à souhait mais qui fait encore rêver les jeunes filles en mal d’amour !

Éduquées dans le culte  hollywoodien et sentimental du happy end  final, elles ont succombé à ces belles paroles passionnées pour midinettes romanesques, pour leur plus grand malheur. Car par défense de la belle, ces fiancés virtuelles à la tête remplie de chimères, ont découvert l’enfer.

Sort bien triste que celui de la jeunne Samra Kesinovic, autrichienne de 17 ans, mariée avec le moudjahidin Samra, utilisée comme pom pom girl de la guerre sainte, qui après quelques mois de mariage a tenté de fuir et aurait été tuée à coups de marteau ! 

Sort bien triste que celui des ces bien jeunes épouses à qui l’on impose un nouveau compagnon quand le précédent meurt au combat : « Allah est grand. Il n’y a pas de mots pour décrire l’émotion que j’éprouve, assise à côté d’une sœur (musulmane) en attente de la nouvelle que son mari est devenu un martyr. » a twitté Umm Layth, une des racoleuses on line de l’État islamique.

On estime à plus de 500 les jeunes filles occidentales attirées par les sirènes de Daesh dans l’espoir de vivre le grand Amour au travers d’une chanson de gestes moderne et barbare !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :