Etats-Unis – Un prêtre catholique du Missouri s’est adressé à des centaines de manifestants Black Lives Matter alors qu’il défendait une statue de Saint-Louis dans la ville américaine nommée d’après le saint roi français, entouré de catholiques priant autour de la statue et la protégeant du vandalisme des manifestants.

Le père Stephen Schumacher, prêtre de l’archidiocèse de Saint-Louis, a rejoint samedi les catholiques qui se sont placés entre la statue déjà vandalisée et des militants Black Lives Matter appelant à sa démolition.

Tentant d’informer les manifestants Black Lives Matter du caractère et de la vertu de Saint-Louis, le Père Schumacher a déclaré : «Saint Louis était un homme qui voulait utiliser sa royauté pour faire du bien à son peuple. »

Umar Lee, l’un des organisateurs des manifestations Black Lives Matter, avait annoncé plus tôt dans la journée que la statue “allait tomber”, comme l’a rapporté Joel Currier du St. Louis Post-Dispatch .

Cet agitateur inculte avait prétendu que Saint-Louis “représente la haine et que nous essayons de créer une ville d’amour”.

“Nous essayons de créer une ville où la vie des Noirs compte”, avaitt-il poursuivi. «Nous essayons de créer une ville où il n’y a ni antisémitisme ni islamophobie… ce n’est pas un symbole de notre ville en 2020.»

“C’est une révolution”, avait ajouté un autre manifestant bien conscient de son acte, Moji Sidiqi du Regional Muslim Action Network, au journal local.

Ce révolutionnaire musulman revendiquait également que la ville de Saint-Louis soit renommée “pour célébrer la diversité raciale, ethnique et religieuse de la ville.”

Jusqu’à présent, les manifestants n’ont pas été en mesure de démolir la statue et les catholiques du groupe de la Coalition du chapelet pour St. Louis ont nettoyé les graffitis qui recouvraient son socle et organisé des veillées de prière quotidiennes sur le site.

«Les manifestants de Black Lives Matter ont commencé à harceler, réprimander et agresser les catholiques [qui] priaient pacifiquement»

Le samedi après-midi, un certain nombre de catholiques ont été attaqués alors qu’ils priaient le chapelet devant la statue.

“Hier, alors que les catholiques priaient pour la paix et l’unité dans notre ville et la protection de la statue de Saint Louis, les manifestants de Black Lives Matter ont commencé à harceler, insulter et agresser les catholiques qui priaient pacifiquement”, a relaté Connor Martin, un de ceux qui priaient.

«Nous n’avons rien fait en représailles. Nous leur avons permis de nous cracher dessus, de nous insulter, de nous gifler le visage, de nous pousser et de nous frapper, mais nous n’avons pas riposté. Nous avons continué à prier pacifiquement. Un homme est alors venu et a dit qu’il m’attaquerait moi-même, un autre catholique et une catholique qui était là si nous ne partions pas. Nous avons continué à prier », a poursuivi Connor Martin.

«À ce moment, quelqu’un dans la foule a versé un liquide non identifié sur un vieil homme qui priait, puis il a été attaqué par un individu violent. Nous avons fait sortir ce vieil homme pour le mettre en sécurité. Un ami qui venait m’apporter un sandwich a également été agressé. Je suis intervenu pour écarter l’agresseur de mon ami, et j’ai été attaqué par la foule. “

Connor Martin a déclaré qu’il porterait plainte contre les agresseurs.

“Cela ne peut pas durer”, a-t-il poursuivi. «La police a été appelée 6 fois et ne s’est jamais présentée. Les justes doivent se défendre, car il semble que le gouvernement ne le fait plus. »

«Veuillez continuer de prier pour la paix alors que nous traversons cette période effrayante de l’histoire de notre [nation]», a conclu Connor Martin.

Martin a publié une série de vidéos des incidents sur les réseaux sociaux.

L’archidiocèse de Saint-Louis a publié samedi soir une déclaration qui insistait sur les qualités de Saint-Louis.

«L’histoire du Roi Saint-Louis est fondée sur la piété et la révérence devant Dieu, et – pour les non-croyants – le respect du prochain. Les réformes que Saint-Louis a mises en œuvre dans sa gouvernance français se sont concentrées sur une justice impartiale, la protection de ses sujets, des sanctions sévères pour les fonctionnaires royaux abusant du pouvoir et une série d’initiatives pour aider les pauvres », a déclaré l’archidiocèse.

«Le travail renommé du roi Louis IX dans la charité a contribué à l’élever à la sainteté. Ses soupers quotidiens étaient partagés avec de nombreux mendiants, qu’il invitait à la table royale. De nombreuses soirées, il ne les laissait pas partir avant de leur laver les pieds. Il a personnellement payé pour nourrir plus de 100 Parisiens pauvres chaque jour. Ses soins aux malades étaient tout aussi émouvants; Saint-Louis a souvent servi des lépreux. Il a également créé un certain nombre d’hôpitaux, dont un pour les aveugles et un autre pour les ex-prostituées », poursuit le communiqué.

Les statues de saints catholiques sont de plus en plus visées dans les violentes manifestations qui ont balayé les Etats-Unis après la mort de George Floyd. Le week-end dernier en Californie, des manifestants ont abattu et profané des statues du missionnaire catholique St. Junipero Serra à San Francisco et à Los Angeles, tandis qu’un groupe de jeunes catholiques courageux ont défendu avec succès la statue de Serra devant l’hôtel de ville de Ventura.

Shaun King, une des principales voix du mouvement Black Lives Matter (BLM), a appelé à la destruction des images et des statues d’un Jésus «blanc» et de la Sainte Vierge Marie. Un autre militant de Black Lives Matter a utilisé la semaine dernière les médias sociaux pour appeler des foules et des émeutiers à protester contre une paroisse catholique de San Diego, affirmant que les paroissiens «blancs» ne pensaient pas que la vie des Noirs comptait et qu’ils étaient des partisans «fidèles» de Trump.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

13 commentaires