L’abbé Bill Miscamble, professeur et doyen du secrétariat d’Histoire à l’Université Notre Dame, dans l’état de Louisiane, aux États-Unis, vient d’être mis à la porte à cause de son attachement à la doctrine catholique.

Il a été prié par l’Université Catholique de ne plus s’occuper d’un site dont il était le responsable et dont le but était celui de soutenir les étudiants et les parents en difficulté et les aider à progresser dans la foi.

Après l’annonce de son départ, le prêtre en question n’a pas voulu répondre aux questions de la presse sur le sujet. Il a juste répondu : « Je suis vraiment désolé, mais je ne peux faire aucun commentaire à ce sujet car je ne suis pas libre de dire pourquoi ». L’Université soi-disant catholique n’a pas voulu donné plus de détails non plus.

Dans le passé, cet établissement scolaire avait joui d’un grand prestige grâce à son enseignement attaché à la vraie doctrine catholique. Cependant, après le concile Vatican II, cette université a commencé à tomber dans une décadence exécrable.

En 2009, par exemple, elle a octroyé un doctorat au président Obama, alors qu’il est connu pour ses convictions en faveur de l’avortement et la contraception. Dans l’enceinte de l’établissement, plusieurs évènements anticatholiques ont eu lieu prônant la liberté sexuelle et hédonisme.

Un groupe d’étudiants et de parents lui ont envoyé des lettres de soutien et de remerciements pour tant d’années d’enseignement profond de la foi catholique. Ils veulent aussi que les autorités religieuses prennent part dans l’affaire et essaient d’intervenir pour que ce prêtre continue à faire tant de bien dans l’Université qui fut jadis « Catholique ».

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :