L’Église Catholique dédiée à Sainte Marie, située dans la ville de Welland, à Ontario, a été la cible d’un acte de vandalisme durant la nuit du 30 octobre 2015. À plusieurs endroits du bâtiment, ont été peints des graffitis avec des signes anticatholiques et des inscriptions en faveur de l’avortement.

On voit par exemple des obscénités dessinées sur la porte du garage du rectorat, mais aussi, on peut lire « Joyeux avortements » sur la cour de l’église. C’est ici qui se trouve le bureau de l’association pro-vie de Port Colborne.

Le clergé responsable de l’église n’arrive pas à croire ce qui s’est passé. C’est la première fois que se livre à de tels blasphèmes.

Il y a deux ans, alors que l’association pro-vie avait organisé sa manifestation annuelle, six jeunes demoiselles avaient agressé des manifestants alors qu’ils se rendaient à l’hôpital de la ville de Welland.

Tout au long de la manifestation, ces filles ont vociféré contre les manifestants en utilisant des mégaphones, et lorsqu’on essayait de leur parler, elles criaient et hurlaient dans la figure des gens, comme des furies.

Un enquête est ouverte afin de retrouver le ou les responsables de ce vandalisme. Mais la police de Welland a dit que ce sera très difficile de trouver le ou les coupables. Il n’y a pas de témoins oculaires.

Il y a quelques semaines nous avions signalé des actes de vandalisme perpétrés contre des églises en Amérique du Sud. Mais, c’est avec beaucoup de tristesse que nous constatons que la haine contre Dieu et son Église est partout sur le continent américain.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :