Une explosion détruit une usine d’armement polonaise approvisionnant l’Ukraine

Pologne – Une personne est morte et deux autres ont été blessées après une explosion et un incendie dans une usine d’armement en Pologne qui produit des munitions pour l’Ukraine, a rapporté le journal polonais RMF24.

L’explosion à l’usine de Mesko dans la ville de Skarzysko Kamienna, dans le sud-est de la Pologne, a eu lieu lundi dans son centre de ravitaillement en carburant pour missiles.

Selon le média polonais, un travailleur de 59 ans est mort dans l’explosion qui a eu lieu dans un entrepôt du centre. Deux autres employés ont survécu, dont l’un a été hospitalisé pour des blessures non mortelles après avoir inhalé de la fumée, ont indiqué les autorités locales.

« Nous avons eu une explosion dans le centre de carburant pour missiles, qui a été mis en service il y a quelques années », a déclaré la présidente de la centrale, Elzbieta Sreniawska, à RMF24.

Des sabotages de part et d’autre

L’incendie a été éteint et la cause de l’incident fait actuellement l’objet d’une enquête, a ajouté la société.

Mesko, propriété de la société d’État Polska Grupa Zbrojeniowa SA, fabrique divers produits de défense, notamment des systèmes de défense aérienne portables Grom et Piorun (MANPADS), des missiles antichars Spike-LR et des munitions pour armes légères.

L’entrepreneur de défense centenaire produit des munitions pour les forces armées polonaises et l’OTAN. En 2022, Mesko a signé un contrat pour la fourniture de munitions de différents calibres à l’Ukraine.

La Pologne a été l’un des principaux soutiens de l’Ukraine dans le conflit avec Moscou, qui a débuté en février 2022. Varsovie a fourni une aide militaire substantielle à l’Ukraine, ce qui a conduit les usines d’armement locales à augmenter considérablement leur production. Le pays a également été une plaque tournante clé pour les armes fournies par d’autres pays occidentaux envoyées à l’Ukraine.

Les services de renseignement britanniques ont déclaré que Moscou prévoyait des « attaques physiques » contre l’Occident, la presse de l’OTAN accusant le Kremlin d’être responsable des incendies sur des sites en Grande-Bretagne et en Europe.

Chose peu mentionnée dans les journaux occidentaux, la Russie a également vu des dizaines d’incendies mystérieux se déclarer dans des sites et des usines en lien avec la défense. Dans certains cas, le Kremlin a blâmé des saboteurs ukrainiens soutenus par l’Occident et a accusé à plusieurs reprises les forces spéciales britanniques de former des saboteurs ukrainiens.

Léo Kersauzie

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnez-vous à CARITAS !

Ça y est, le numéro 1 de la tout nouvelle revue Caritas est en vente sur MCP.

Militez,

En achetant le n°1 de CARITAS : Lutter contre la haine anticatholique

En s’abonnant à cette nouvelle revue : la revue CARITAS !