Belgique – Lundi soir, comme nous l’avions déjà signalé, l’église bruxelloise des Dominicains n’avait rien trouvé de mieux que d’accueillir un concert instrumental de « l’artiste » sataniste Anna von Hausswolff qui poursuit sa tournée dans des églises en Europe malgré son échec à se produire dans les églises annoncées à Nantes et à Paris.

Les Dominicains installés avenue de la Renaissance à Bruxelles avaient pourtant, comme ils l’ont eux-mêmes confirmé aux médias, reçu de nombreux mails et appels téléphoniques leur demandant de ne pas offrir la maison de Dieu à un concert d’une artiste qui joue allègrement de tous les codes anticatholiques (clip vidéo ensanglanté, clip vidéo durant lequel elle simule de déterrer un cadavre dans un cimetière, apologie d’un autre « artiste » condamné à 21 ans de prison pour meurtre et incendie de quatre églises,…). Hélas rien n’y a fait pour faire entendre raison à ces dominicains modernistes qui sont donc bien dans la trahison assumée de leur mission sacerdotale.

Pour l’honneur de l’Eglise catholique en Belgique, il s’est tout de même trouvé une soixante de personnes fidèles à leur baptême qui sont venues se rassembler devant l’église des Dominicains dès 18h30. Un témoignage de Foi et un acte de réparation en chantant le Rosaire guère apprécié par la police qui, au bout de quelques minutes, a repoussé sans ménagement les catholiques présents, les refoulant sur le trottoir face à l’église. Là, imperturbables et exemplaires, ils ont continué le Rosaire chanté.

Les derniers ne sont partis que vers 23h, une fois le concert terminé et les portes de l’église closes.

Notons que ces catholiques provenaient de différentes paroisses. Et nombreux regrettaient amèrement l’absence du moindre prêtre parmi eux. Et il est en effet regrettable de devoir faire ce triste constat : il ne s’est pas trouvé un seul prêtre en Belgique pour venir bénir cette soixantaine de vaillants catholiques, dont beaucoup de jeunes étudiants, qui ont fait ce que tout vrai catholique valide aurait été en devoir de faire.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :