Le Premier ministre du Québec a annoncé qu’il va mettre en place dans les prochaines semaines une nouvelle taxe – appelée « contribution santé » – qui touchera uniquement les personnes non-vaccinées contre le Covid-19.

« On travaille sur une contribution santé » pour « tous les adultes qui refusent de se faire vacciner » car ils représentent « un fardeau financier pour tous les Québécois », a déclaré mardi le Premier ministre québécois François Legault.

« Ce n’est pas à l’ensemble des Québécois de payer pour ça », a-t-il martelé lors d’une conférence de presse, précisant que son gouvernement souhaitait que cela représente un « montant significatif ». Cette nouvelle discrimination financière souhaitée par le gouvernement du Québec s’accompagne, comme en France, de messages des autorités politiques encourageant à la haine à l’encontre des non-vaccinés et à la fracture entre leurs concitoyens. « Je comprends et je sens cette grogne à l’égard de la minorité non-vaccinée qui vient, toutes proportions gardées, engorger nos hôpitaux », a ainsi déclaré le Premier ministre du Québec.
Le Premier ministre québécois a par ailleurs affirmé que les adultes non-vaccinés représentaient 50% des personnes en soins intensifs, évoquant une situation « choquante ». Il n’a par contre pas trouvé « choquant » que, si on en croit ses chiffres, 50% des personnes en soins intensifs sont donc des… vaccinés et que ce « vaccin » ne les a en rien protégé. Au contraire, ajouteront même certains.

Autres mesures
Le gouvernement du Québec a par ailleurs annoncé le 30 décembre le retour de certaines restrictions, dont le couvre-feu dès 22 heures et l’interdiction des rassemblements privés, entraînant aussi l’interdiction de pouvoir assister à la Messe.

Au total, selon les chiffres officiels, 2742 personnes atteintes du Covid sont hospitalisées au Québec, qui compte environ 8 millions d’habitants et quelque 255 personnes se trouvent aux soins intensifs. Cela signifie, si l’on en croit le Premier ministre québécois, que ce serait pour 127 non-vaccinés aux soins intensifs que se justifie l’instauration de l’apartheid sanitaire. Qui peut y croire ?

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :