Etats-Unis– Sarah Palin, ex-gouverneur de l’Alaska et candidate républicaine à la vice-présidence en 2008, a prévenu dimanche les partisans de la vaccination obligatoire contre le COVID-19, déclarant que l’injection ne pourrait se faire que « sur mon cadavre ».

Sarah Palin s’exprimait lors de l’événement Americafest du groupe d’étudiants conservateur Turning Point USA à Phoenix, où elle a expliqué au fondateur de TPUSA Charlie Kirk qu’elle avait déjà eu le COVID et en était guérie, rendant les vaccins sans objet pour elle quelle que soit leur sécurité ou leur efficacité. « Vous souvenez-vous qu’il nous a été dit que si vous aviez le Covid, vous seriez naturellement immunisé ? » a-t-elle demandé.

« Eh bien, alors ils ont changé de discours », a poursuivi Palin. « A ceux d’entre nous qui ont eu le Covid, ils nous disent que même si nous l’avons eu – et que nous avons une immunité naturelle – maintenant nous devons tout de même nous faire vacciner. Ce sera sur mon cadavre qu’ils feront une piqûre. Non, je ne me ferai pas vacciner et ils feraient mieux de ne pas toucher mes enfants non plus.»

L’ex-gouverneur avait déjà décrit la situation COVID de sa famille à People Magazine en mars dernier, lorsque l’une de ses filles a d’abord contracté le virus, puis son fils Trig, puis Sarah Palin elle-même.

« Il y a plus de virus que d’étoiles dans le ciel, ce qui signifie que nous n’éviterons jamais toutes les sources de maladie ou de danger… »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs
5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :