MPI vous avait signalé hier l’intention du Maire de Saintes Maries de la Mer de procéder à la démolition de la cabane de gardian occupée par Sylvette et sa famille depuis 40 ans.

Valérie Laupies, élue régionale et municipale de Tarascon, est venue apporter son soutien à cette famille qui conserve les traditions locales.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

4 commentaires

  1. .Fusillez ce maire-dique Pas d’autre solution Y en à marre de tous ces édiles qui se prennent pour macron !
    Vive les “gardians”

  2. landou ku ,5/5 J ai du signer la petition hier ,Ca fait partie de l eradication de la culture francaise .Tous des pourrits ,un autre du meme genre veut supprimer la maison dans un arbre d une famille ,Les maires ,a part lecher les meules a tipede ,et jouer les megalos avec le rd points et ralentisseurs de foire du trone ,,a quoi servent ils ??sur la video on voit les chaim trails ,,ca ,les marcheurs “”climat “et les poly–tiques ,ce poison assassin ,,trop tares pour lever la tete et constater

  3. Soupape says:

    “Aurillas, … bouvier de Camargue …
    “Son trident de fer en main, … on suit droit son chemin”

    telles sont les Paroles d’un air d’Opéra …

    Ce traitement est destiné … à remettre les idées en place
    des personnes élues … qui ont “la tête qui ENFLE”
    (On fera une Loi afin que même mcroan soit obligé de le suivre).

    Ce traitement s’appelle la “fourche-au-cul-thérapie”.

    Il consiste à faire poursuivre le malade … par un paysan armé d’une fourche,
    avec laquelle il menace son arrière-train …
    ce qui a pour effet … de réveiller son BON SENS !!! …

    TSM : Tout Sauf macron !!!

  4. daflon says:

    Encore un abruti d’élu qui se prend pour un dieu et qui s’en prend aux petites gens. Il devrait avoir plus de bon sens : Détruire la maison des gens peut conduire certains à détruire la maison du maire. Œil pour œil, dent pour dent. Quand on est jeté à la rue, il reste peu à perdre.