Valérie Pécresse a donc été investie par le parti Les Républicains pour être sa candidate à l’élection présidentielle de 2022. C’est la confirmation que ce parti n’est plus à classer à droite quoi qu’en disent les médias du Système.

En effet, en 2010, Valérie Pécresse signait avec Christiane Taubira un appel “pour une République multiculturelle et postraciale” lancé par Rokhaya Diallo et d’autres figures indigénistes.

Citons à ce sujet le journal Le Monde du 21 janvier 2010 :

Comment ouvrir la République à tous les citoyens qui la composent ? C’est l’interpellation que lancent, en plein débat sur l’identité nationale, l’ex-footballeur Lilian Thuram, les historiens Pascal Blanchard et François Durpaire, la fondatrice de l’association Les Invisibles, Rokhaya Diallo, et le directeur de la rédaction de Respect Magazine, Marc Cheb Sun. L’appel “Pour une République multiculturelle et postraciale”, que proposent ces cinq personnalités est une invitation au changement, une invitation de la société française à s’accepter telle qu’elle est : diverse. “La société française, riche de la pluralité de ses talents, s’est profondément renouvelée. Par contraste, les élites – politiques, économiques, culturelles – ne parviennent pas à intégrer ces nouvelles dynamiques”, écrivent les auteurs qui entendent initier un mouvement en mesure de tracer la voie du changement. Leur texte s’accompagne ainsi de 100 propositions, émanant chacune d’une personnalité, scientifique ou chercheur, responsable politique ou associatif, acteur de la société civile. Parmi ces personnalités figurent en autres, Richard Descoings, Michel Wieviorka, Nicolas Hulot, Dominique Versini ou encore Rama Yade et Valérie Pécresse.

Si vous croyez qu’une anguille peut changer de nature…

Gantois B.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :