Sanctoral

De la férie : messe de l’Epiphanie

Martyrologe

Dans la Thébaïde, l’anniversaire du bienheureux Paul, premier ermite, confesseur. Depuis l’âge de seize ans jusqu’à sa cent treizième année, il vécut seul au désert. Saint Antoine vit son âme portée au ciel par les anges, et placée parmi les chœurs des apôtres et des prophètes. Sa fête se célèbre le 18 des calendes de février (15 janvier).

Dans l’île de Chypre, le bienheureux Nicanor, qui fut l’un des sept premiers diacres. Admirable par le don de la foi et par sa vertu, il a été très glorieusement couronné.

A Rome, saint Agathon pape. Remarquable par sa sainteté et sa doctrine, il reposa en paix.

A Bourges, en Aquitaine, saint Guillaume, évêque et confesseur. Illustre par ses miracles et ses vertus, il a été inscrit au catalogue des saints par le pape Honorius III.

A Milan, saint Jean le Bon, évêque et confesseur.

A Constantinople, saint Marcien prêtre.

Au monastère de Cuxa, en France, l’anniversaire de saint Pierre Urséol, confesseur: d’abord doge de Venise, ensuite moine de l’Ordre de saint Benoit, il fut célèbre par sa piété et ses vertus.

A Arezzo, en Toscane, le Bienheureux Grégoire X, natif de Plaisance. Etant archidiacre de Liège, il fut proclamé souverain pontife, tint le second concile de Lyon, reçut les Grecs dans l’unité de la foi, calma les dissentiments des chrétiens, décida la reconquête de la Terre Sainte et mérita bien de toute l’église, qu’il gouverna très saintement.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :