Sanctoral

De la férie : messe de la Septuagésime

Saint Valentin, Prêtre et Martyr

En même temps prêtre et médecin, Saint Valentin s’employa longtemps à soutenir les chrétiens prisonniers et persécutés pour leur foi. Ayant été placé sous la garde d’un officier, il le convertit ainsi que toute sa famille. L’empereur l’ayant appris, fit frapper Valentin à coups de bâton, et le fit décapiter sur la voie Flaminienne. Après avoir soulagé les souffrances des autres, il partagea lui-même les souffrances du Christ en mourant pour sa foi. La fête de ce martyr de la persécution de Claude II se trouve déjà dans le Gélasien. Sa basilique cimetérale sur la voie Flaminienne, érigée par le pape Jules (337-352) et restaurée par Honorius Ier, était la première que rencontraient les pèlerins, quand, avides de visiter les sépulcres des anciens héros de la Foi, ils approchaient de la Ville éternelle. Le culte de saint Valentin prit un développement intense, spécialement dans la Sabine et dans le Latium, où lui furent dédiées un très grand nombre d’églises. A Rome on en comptait quatre ; mais dès le temps de Pascal Ier, son corps fut transporté à Sainte-Praxède, pour que, hors de l’enceinte de la Ville, il ne risquât pas d’être profané par les Sarrasins.

Martyrologe

A Rome, sur la voie Flaminienne, l’anniversaire de saint Valentin, prêtre et martyr. Après avoir donné des preuves multiples de son pouvoir de guérir et de sa science, il fut meurtri de coups de bâton et décapité, sous l’empereur Claude.

Au même lieu, la mise au tombeau de saint Cyrille, évêque et confesseur. Avec son frère saint Méthode, également évêque, et dont l’anniversaire est mentionné le 8 des ides d’avril (6 avril), il amena à la foi du Christ plusieurs nations slaves ainsi que leurs rois. La fête de ces deux saints se célèbre aux nones de juillet (7 juillet).

A Rome encore, les saints martyrs Vital, Félicula et Zénon.

A Terni, saint Valentin, évêque et martyr. Après une longue flagellation, il fut détenu en prison; et, comme on ne pouvait vaincre sa constance, il en fut arraché au milieu de la nuit pour être décapité, sur l’ordre de Placide préfet de la ville.

A Alexandrie, les saints martyrs Cyrion prêtre, Bassien lecteur, Agathon exorciste, et Moïse. Ils subirent tous le supplice du feu et s’envolèrent au ciel.

A Terni, les saints Procule, Ephèbe et Apollone, martyrs. Tandis qu’ils veillaient auprès du corps de saint Valentin, ils furent arrêtés sur l’ordre du consulaire Léonce, et mis à mort par le glaive.

A Alexandrie, les saints martyrs Basse, Antoine et Protolique, qui furent précipités dans la mer.

A Alexandrie encore, les saints Denis et Ammone, décapités.

A Naples, en Campanie, saint Nostrien évêque, qui se rendit célèbre en défendant la foi catholique contre la perversité des hérétiques.

A Ravenne, saint Eleucade, évêque et confesseur.

En Bithynie, saint Auxence abbé.

A Sorrente, saint Antonin abbé. Après la dévastation du monastère du Mont-Cassin par les Lombards, il se retira dans une solitude près de cette cité, s’y rendit célèbre par sa sainteté, puis s’endormit dans le Seigneur. Son corps opère chaque jour nombre de miracles, et son crédit brille surtout par la délivrance des énergumènes

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

La 4ème Fête du Pays Réel se déroulera sur deux jours, les samedi 28 et dimanche 29 mars 2020.
Achetez dès maintenant votre ticket d'entrée !
Gratuit pour les moins de 12 ans

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.