117 employés du groupe hospitalier Houston Methodist au Texas ont lancé une action en justice contre leur employeur, ce dernier les ayant contraint à la vaccination contre le Covid 19 alors même qu’aucune obligation n’ai été statuée sur ce point aux Etats-Unis.

Le groupe hospitalier avait donné jusqu’au 7 juin à ses employés pour rapporter la preuve qu’ils avaient bien été vaccinés, après quoi, si ce n’était toujours pas le cas, ils seraient suspendus deux semaines, sans salaire, puis renvoyés définitivement si , toujours, ils refusaient d’obtempérer. Le groupe hospitalier se targuait d’être le plus sûr du pays avec presque 100% de vaccination sur ces 26.000 employés. Il a déclaré regretter que « quelques employés mécontents » aient mis à mal cette réussite.  L’infirmière Jennifer Bridges, comptée parmi les plaignants, a appelé à manifester via les réseaux sociaux. « Nous ne sommes pas contre le vaccin. Nous voulons simplement […] bénéficier de davantage de recherches avant de nous le faire inoculer ». Voilà le bon sens qui parle, malheureusement partagé par encore trop peu de personnes.

Espérons que ce vent de rébellion sème quelques graines de sagesse dans les esprits gouroutisés par la bien pensance sanitaire. Le Texas n’est pas la seule victime de cette dernière, qui a poussé un groupe hospitalier géant à asservir ses employés. Pour ne prendre qu’un exemple, en Nouvelle-Zélande, neuf douaniers ont été licenciés. Ayant refusés le vaccin qui leur a été imposé en raison de leur poste à la frontière, les voilà mis à la porte car non reclassés dans des services dits moins exposés. Pourtant, le premier ministre Jacinta Arden avait promis de ne pas rendre la vaccination obligatoire et de réaffecter dans de nouveaux services ceux qui, forcés à la vaccination en raison de leur travail, refusaient de s’y plier. En quelques secondes, la vie de neuf employés a été bouleversée par deux promesses rompues, fruit de la dictature sanitaire.

Suzi Feufollet

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :