117 employés du groupe hospitalier Houston Methodist au Texas ont lancé une action en justice contre leur employeur, ce dernier les ayant contraint à la vaccination contre le Covid 19 alors même qu’aucune obligation n’ai été statuée sur ce point aux Etats-Unis.

Le groupe hospitalier avait donné jusqu’au 7 juin à ses employés pour rapporter la preuve qu’ils avaient bien été vaccinés, après quoi, si ce n’était toujours pas le cas, ils seraient suspendus deux semaines, sans salaire, puis renvoyés définitivement si , toujours, ils refusaient d’obtempérer. Le groupe hospitalier se targuait d’être le plus sûr du pays avec presque 100% de vaccination sur ces 26.000 employés. Il a déclaré regretter que « quelques employés mécontents » aient mis à mal cette réussite.  L’infirmière Jennifer Bridges, comptée parmi les plaignants, a appelé à manifester via les réseaux sociaux. « Nous ne sommes pas contre le vaccin. Nous voulons simplement […] bénéficier de davantage de recherches avant de nous le faire inoculer ». Voilà le bon sens qui parle, malheureusement partagé par encore trop peu de personnes.

Espérons que ce vent de rébellion sème quelques graines de sagesse dans les esprits gouroutisés par la bien pensance sanitaire. Le Texas n’est pas la seule victime de cette dernière, qui a poussé un groupe hospitalier géant à asservir ses employés. Pour ne prendre qu’un exemple, en Nouvelle-Zélande, neuf douaniers ont été licenciés. Ayant refusés le vaccin qui leur a été imposé en raison de leur poste à la frontière, les voilà mis à la porte car non reclassés dans des services dits moins exposés. Pourtant, le premier ministre Jacinta Arden avait promis de ne pas rendre la vaccination obligatoire et de réaffecter dans de nouveaux services ceux qui, forcés à la vaccination en raison de leur travail, refusaient de s’y plier. En quelques secondes, la vie de neuf employés a été bouleversée par deux promesses rompues, fruit de la dictature sanitaire.

Suzi Feufollet

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :