La cour d’appel de Paris a rendu aujourd’hui 9 mai 2019 sa décision dans l’affaire du dessin de Zéon La Caisse enregistreuse. Alain Soral et Zéon avaient été condamnés par le tribunal de Bobigny pour « provocation à la haine ». Le jugement de Bobigny est infirmé et l’arrêt de ce jour relaxe les prévenus.

Cette décision doit être saluée comme une application normale du droit français, conforme à la jurisprudence de la cour de cassation. Une légalité à laquelle nous n’étions plus habitués.

Le dessin de Zéon avait été signalé par Gilles Clavreuil. Alain Jakubowicz et William Goldnadel s’étaient portés partie civile, obtenant en première instance 7 500,00 euros de frais d’avocat.

À Bobigny le tribunal était présidé par Charles Moscara, Loïc Pageot tenant le Parquet. En première instance et en appel, Zéon était présent et Alain Soral représenté par Me Damien Viguier.

Égalité & Réconciliation

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Jeanne de France

Livre d’Alain Sanders

Jeannette est une petite fille de treize ans, vive et enjouée, qui n’aime rien tant que d’aller courir à travers champs avec ses amies.

Mais saint Michel lui apparaît et lui parle de la grande pitié qui est au royaume de France, envahi et opprimé par les armées anglaises.

Alain Sanders nous raconte ici la belle histoire de sa vie.

Avec 6 illustrations à l’intérieur du livre.

11 x 16,5 cm – 120 pages (éditions Clovis)

A partir de 8 ans

%d blogueurs aiment cette page :