Brasil pro-vida

Surprenante victoire de pro-vie à la Chambre des représentants brésilienne où le mouvement a réussi à empêcher la création d’une « Commission de la femme » à la Chambre, par laquelle devaient transiter les projets de loi sur l’idéologie du genre et les «droits sexuels et reproductifs».

Le bloc féministe, dirigé par le Parti des travailleurs (PT) et le Parti communiste du Brésil (PCdoB), a travaillé durant des mois à un accord multipartite pour approuver la création de cette commission, sans cacher son vrai but.  Grâce à l’action massive, systématique et constante du mouvement pro-vie à travers le pays, les députés sont été convaincus que l’avortement frappait à leur porte. Non seulement la stratégie féministe a été stopée, mais la situation a été inversée: le traitement des questions en relation avec les enfants à naitre a été transféré à la Commission de la famille.

Les féministes, furieuses, ont été contraintes de déclarer ouvertement que leur but était de donner à la Commission de la femme le rôle de promouvoir l’avortement comme un droit. Et l’introduction du terme « enfant à naître » affirmant qu’il est une personne humaine avec des droits dès sa conception a accentué la colère des féministes impuissantes.

Le vote final – 275 voix pro-vie contre 107 – a été sans appel mais les féministes ont tenté, par au moins cinq fois, de faire supprimer les amendements, sans succès.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :