Le Premier ministre hongrois Viktor Orbán a averti que la guerre en Ukraine ne peut pas être gagnée contre la Russie, et compte tenu de ses résultats désastreux sur l’Europe, elle a le potentiel de mettre fin à la suprématie occidentale et de « créer un ordre mondial multipolaire ».

S’exprimant à l’Université d’été de Baile Tusnad dans la région roumaine de Transylvanie, Orbán, qui a remporté une réélection écrasante en avril, a déclaré qu’il était « absolument clair » que « l’Ukraine ne gagnera jamais la guerre contre la Russie avec du personnel d’entraînement et des armes américaines, tout simplement parce que la Russie et son armée ont une domination asymétrique« .

Illustrant son propos du point de vue européen, il a déclaré « nous sommes assis dans une voiture qui a des pneus crevés sur les quatre roues« .

« Une nouvelle stratégie est nécessaire, qui ne devrait pas se concentrer sur la victoire de la guerre, mais plutôt sur les pourparlers de paix« , a-t-il déclaré. Et le rôle de l’Union européenne doit désormais être d’éviter de prendre parti entre la Russie et l’Ukraine, et de faciliter la paix, a ajouté Orbán.

Seuls « les pourparlers russo-américains peuvent mettre fin au conflit parce que la Russie veut des garanties de sécurité » que seul Washington peut fournir, a-t-il dit.

Selon le Premier ministre hongrois, « le deuxième fait auquel nous devons faire face, c’est que les sanctions n’affaiblissent pas Moscou » mais par contre « l’Europe est en difficulté, en difficulté économique, mais politiquement aussi« .

« Au début, je pensais que nous nous étions seulement tiré une balle dans le pied, mais maintenant il est clair que l’économie européenne s’est tirée une balle dans les poumons et qu’elle est à bout de souffle« , a déclaré Orbán dans une interview à la radio.

Il a également averti que le conflit a le potentiel de mettre fin à la suprématie occidentale et de « créer un ordre mondial multipolaire ».

« Plus l’Occident envoie des armes puissantes, plus la guerre s’éternise », s’est-il également plaint. Il ajouté que si Donald Trump avait toujours été le président américain « cette guerre n’aurait jamais éclaté« .

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs ,

Les commentaires sont fermés

La clef des écritures


Voici une oeuvre qui mérite de vous être proposée.

Pour comprendre les Saintes Écritures, il faut dépasser l’intelligence de la lettre et en saisir l’esprit. « L’Écriture sainte, dit saint Grégoire le Grand, par la manière même dont elle s’exprime, dépasse toutes les sciences ; car, dans un seul et même discours, tout en racontant un fait, elle livre un mystère. »

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :