1er mensonge : seuls les parents voudraient poursuivre les soins en faveur de Vincent Lambert

En réalité, une partie de ses frères et soeurs et d’autres proches (dont une de ses cousines que je connais personnellement) sont en faveur de la poursuite des soins.

Par ailleurs, son comité de soutien regroupe 110 000 personnes.

Citons ici une partie de l’interview de Maître Jean Paillot, l’un des avocats des parents de Vincent LAMBERT (novembre 2018)

« Nous ne cessions de dire que l’alimentation et l’hydratation entérales de Vincent Lambert ne relevaient pas d’une obstination déraisonnable ou d’un acharnement thérapeutique. Enfin trois experts le disent. Ils confirment également le fait que Vincent peut être transféré dans un établissement spécialisé, ce qui serait une solution de sagesse. Il peut même être dans sa famille avec un montage médical relativement léger. (…) »

2e mensonge: Vincent Lambert est dans un état végétatif

D’une part, l’état végétatif est impossible chez l’être humain. En effet, nous avons une âme, nous ne sommes pas qu’un corps! De plus, Vincent Lambert n’est pas dans le coma, mais dans un état pauci-relationnel (conscience limitée).

3e mensonge: Aucun médecin ne veut le soigner

En réalité, 70 médecins ont indiqué dans un article du Figaro du 18 avril 2018 que Vincent n’était pas en fin de vie (d’ailleurs, son accident a eu lieu en septembre 2008, il y a presque 11 ans… plutôt long pour une fin de vie! Par ailleurs, plusieurs centres de soins spécialisés sont prêts à l’accueillir.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

74 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :