Corse

Cela s’est passé à Sisko en, Haute-Corse. Selon les témoignages des personnes impliquées (Voir 3ème vidéo ci-dessous) la bagarre serait partie d’une agression de maghrébins contre des touristes. Notamment contre des jeunes femmes pas assez vêtues aux yeux de ces musulmans adeptes du burkini. De jeunes Corses auraient été pris à partie par des adultes. Appelés en renforts, d’autres habitants de Sisco seraient accourus pour les défendre, à leur tour agressés, ils se seraient défendus. Les témoins impliqués ont pris l’initiative de témoigner à l’aide d’un porte-voix, face à la foule nombreuse venue les soutenir ce matin.

En substance, quelques extraits:

« Un ami à moi a pris une photo, dit la jeune femme. Ils ont dit « on va arriver! » Un instant après après on les a vu arriver par-dessous la crique. Ils n’ont même pas parlé, ils ont directement frappé. Puis un ami à moi a essayé de défendre la personne qui se faisait frapper, et il a sorti la machette et [incompréhensible], on avait tous entre 15 et 18 ans et les personnes avaient entre 40 et 50 ans environ.

Un autre témoin enchaine: ensuite un jeune du village, non violent il faut le préciser, lui sont tombés trois adultes dessus, environ une quarantaine d’années, à coup de hachette sur la tête, à coups de poings. Le petit a fini à l’hôpital. On nous a appelé, je suis descendu, je suis arrivé le premier avec …. On a aussitôt été pris à coups de pieds. [Quelqu’un a pris des flèches ndlr]. Nous on n’était pas armé, eux ils avaient des haches , ils avaient des matraques et ils criaient allah akbar, allah akbar. Alors on est chez nous! »… (Vidéo intégrale des témoignages: 3ème vidéo ci-dessous)

Ce matin des centaines de personnes sont venues protester et soutenir les courageux autochtones intervenus au secours des touristes.

violente rixe dans une crique en bord de mer à Sisco (Haute-Corse) qui a fait quatre blessés.

Une jeune fille mineure, témoin des affrontements, s’exprimant au mégaphone devant les personnes rassemblées, a indiqué que la rixe avait éclaté alors que plusieurs femmes qui se baignaient en burkini étaient prises en photo par des touristes. Des insultes ont été proférées par un groupe de jeunes gens d’origine maghrébine, selon la jeune témoin. Plusieurs hommes plus âgés, d’origine maghrébine, sont alors arrivés, munis de hachettes, s’en prenant à un groupe de jeunes gens corses, âgés de 15 à 18 ans qui étaient sur la plage, selon ce témoignage. « Mon frère a été tabassé, il est choqué pour toujours », a déclaré l’une des manifestantes. Des parents des jeunes gens sont à leur tour intervenus et deux d’entre eux ont été blessés avec des harpons, a indiqué la jeune fille. […] (Le Figaro)

Témoignages directs sur l’origine de la bagarre entre Corses et Maghrébins à Sisco

Une jeune fille mineure, témoin des affrontements, s’est exprimé dimanche matin, lors d’un rassemblement à Bastia. Elle  a indiqué que la rixe avait éclaté alors que plusieurs femmes qui se baignaient en burkini étaient prises en photo par des touristes. Des insultes ont été proférées(…).

Plusieurs hommes plus âgés, d’origine maghrébine, sont alors arrivés, munis de hachettes, s’en prenant à un groupe de jeunes gens corses, âgés de 15 à 18 ans qui étaient sur la plage, selon ce témoignage. « Mon frère a été tabassé, il est choqué pour toujours », a déclaré l’une des manifestantes. Des parents des jeunes gens sont à leur tour intervenus et deux d’entre eux ont été blessés avec des harpons, a indiqué la jeune fille.

« Le ton est monté », « les gens du village sont descendus« , a ajouté la jeune fille selon laquelle les pneus de plusieurs de leurs voitures ont été éclatés par des femmes d’origine maghrébine tandis que les villageois ont renversé une voiture et incendié deux autres véhicules appartenant aux personnes d’origine maghrébine. « Vous n’avez qu’à venir nous voir à Lupino », un quartier périphérique, populaire et métissé de Bastia, aurait lancé l’une de ces dernières. 

Dimanche, en fin de matinée, les manifestants ont été reçu à la préfecture de Bastia. A la sortie, dans une ambiance très tendue, la foule a crié « aux armes, on va monter parce qu’on est chez nous », des gens sont allés vers une des cités du quartier Lupino, dont les gendarmes mobiles bloquaient l’entrée. Le maire de Sisco, Ange Vivoni a lancé, à sa sortie de la préfecture, un appel au calme. « Vous pouvez monter, mais restez calme », a-t-il dit. (FranceTV info)

Cela n’est pas sans rappeler, notamment, l’agression des Hautes-Alpes, (ici et ici) d’un Marocain contre trois jeunes femmes, alors qu’ils étaient en vacances les uns et les autres; une agression au couteau pour une question vestimentaire. Les conséquences du Grand remplacement ne sont plus à venir.

emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

54 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :