Le Quotidien du Médecin – plus politiquement correct tu meurs-  rapporte une controverse d’une violence inhabituelle pour cette publication. Le point de départ est un article concernant une étude de l’Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie (IRMES). Cet organisme est dirigé par le professeur Jean-François Toussaint, dirigeant la chaire de physiologie à l’Université Descartes. La recherche de cet institut a pris acte d’un certain nombre de réalités simples ; par exemple, les adolescents qui n’avaient cessé de grandir au cours du XXème siècle, plafonnent désormais en taille. Il en est de même des exploits sportifs. Le record de longévité détenu par Jeanne Calment n’a été ni égalé ni dépassé. Compte tenu de divers facteurs comme les modifications du climat, le recul de la biodiversité et la diminution d’un certain nombre de ressources, non seulement l’espérance de vie ne peut plus progresser et va même probablement rétrograder.

Vous pensez bien que le Dr Laurent Alexandre s’est estimé provoqué. Cet urologue qui comme Debré  prend sa vessie pour une lanterne, a en effet écrit un ouvrage intitulé « La mort de la mort » ;  entendre par-là que l’homme est voué à vivre bientôt éternellement. Il est bon de savoir qu’Alexandre est le passe-plat des transhumanistes. Il monte alors sur ses grands chevaux. Pour lui l’étude de l’IRMES  est « aussi pertinente que l’était celle qui pronostiquait en 1830 que la vitesse de mobilité sur terre ne dépasserait pas 70 km/heure ». Ses sarcasmes continuent : Au Moyen-Âge, on pensait que jamais l’homme ne dépasserait les 35 ans avant mille ans. Affirmation complètement fausse. Simple exemple au hasard : le grand théologien néo-augustinien médiéval Raymond Lulle (1232-1315) est mort martyr à 83 ans. Pour Alexandre, le monde scientifique est divisé en deux. Les bio-progressistes dont il est (en fait les transhumanistes) et les bio-conservateurs. Un petit coup d’insulte pour ces derniers : « Je décèle une vision religieuse de nature intégriste ». Merci pour eux ! Les bio-conservateurs sont ceux qui comme le  Pr Toussaint  réfutent les thèses des transhumanistes : ils ne croient pas que l’immortalité sera atteinte par les progrès technologiques et l’augmentation de nos capacités intellectuelles ou physiques. Le texte d’Alexandre se termine en disant que les médecins, pris par leurs activités, étaient incapables d’avoir une vision à moyen terme.

Réplique cinglante du Pr Toussaint : « L’approche du Dr Alexandre n’est pas celle d’un scientifique ; mais celle d’un littérateur qui n’a jamais publié d’étude dans les revues à comité de lecture ». Autrement dit Alexandre est un batteur d’estrade. Il a « perdu le sens du réel » dans ses « élucubrations.» Pan sur le bec !

Le lecteur qui me connait un peu, sait que j’ai écrit trois ouvrages sur ces questions. Le premier il y a 11 ans ; le dernier s’intitulant La fin de l’espèce humaine. Ma thèse s’emboîte nullement dans celle d’Alexandre. J’écris que d’une part les robots humanoïdes seront de plus en plus perfectionnés. Et que l’homme sera progressivement transformé en robot par la société du politiquement correct et qu’en plus la neurologie jointe à la bionique peut lui amener des modifications qui le déshumaniseront complètement. Le tout argumenté par la recension de progrès précis effectués en génétique, en biologie et en digital. La fin ultime étant la greffe d’ordinateurs dans la tête des hommes comme prétendent le faire les transhumanistes. Ce sont donc des mises en garde. Reste à savoir comment ces questions seront abordées par le législateur dans son projet sur la mise à jour des lois sur l’éthique.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. “Reste à savoir comment ces questions seront abordées par le législateur ”
    On peut déjà faire un pronostic: ce sera dans la pire des directions. Comme tout ce que le “législateur” a pondu pour accélérer la culture de mort.

  2. Bardamu says:

    Très bon article. On ne doit pas trop s’inquiéter des tentatives de robotisation de l’humain.
    En outre, si Alexandre prend sa vessie pour une lanterne, il va se brûler 😆

  3. Jean-Pierre DICKES says:

    Oui à Toto et à Bardamu. Moi ce que je crains c’est mon hypothèse. Dans mon dernier bouquin j’explique que la miniaturisation du digital; aboutit à des poussière informatiques. Ce sera comme les gaz de la guerre 14 à la différence que ces dispositifs ne tueront pas obligatoirement mais transformeront les nommes en esclaves. J’ai fait un oubli. Anne Calment a vécu jusqu’à 120 ans. Au chapitre 6 verset 3 de la Genèse, il est écrit : « Yavhe dit : « Que mon esprit ne soit pas indéfiniment humilié dans l’homme puis qu’il est chair. Sa vie ne sera que de 120 ans ». Ce texte se trouve immédiatement situé avant le Déluge…On peu craindre…

  4. Daniel PIGNARD says:

    D’après mon modèle de calcul de notre protection magnétique, une inversion magnétique n’est pas prête de se produire, bien au contraire, plus le pôle nord magnétique se rapproche du pôle géographique (et c’est le cas depuis 1904), plus notre protection magnétique est efficace et plus notre longévité est accrue, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle notre longévité augmente de 3 mois chaque année.
    De toute façon, même si une inversion magnétique avait lieu, au moment de la plus faible protection, nous aurions encore une longévité de 38 ans environ parce qu’au moment de l’inversion, le champ magnétique ne tombe pas à zéro mais à 14 % du maximum si le pôle nord magnétique était sur le pôle nord géographique. Dans ce cas notre longévité serait de 270 ans.

    Les inversions magnétiques ont eu lieu très rapidement (en 150 jours)
    Un résumé du mécanisme du déluge et de la dérive des continents :
    http://andre.gagnoud.free.fr/BIBLIOGRAPHIES/La_BIBLE_face_a_la_SCIENCE/Daniel_Pignard_-20010609%20Recherche_sur_le_Deluge_et_la_Derive_des_Continents-_Resume.pdf

  5. Cher Docteur Dickès, Je pense pour ma part que l’espérance de vie, se réduit et se réduira encore, par les effets multiples des substances qu’on nous injecte, et je pense aux composants des vaccins, de la nourriture, et de la pollution par les myriades de substances chimiques que l’on retrouve dans notre organisme. D’autre part, le transhumanisme, en dehors du contrôle par les puces RFID et des nano technologies qui y seront intégrées, sera réservé à une élite dirigeante et policière, en ce qui concerne les améliorations des perceptions, des qualités adaptées à la fonction particulière de chaque type d’élite. Autant dire camarades, ce ne sera pas pour nous. Ce qui sera pour nous, c’est l’entretien pièces et main-d’oeuvre jusqu’à l’obsolescence programmée. Il n’y aura pas de retraite; soit vous tiendrez, soit l’euthanasie sera pour vous, programmée, ou libre, c’est la même chose, du moment que la population sera sous manipulation mentale. Depuis toujours, les lois sont faites pour contrôler la population et la manipuler. l’allongement de la durée de vie, en relation avec des lois qui permettaient d’accepter l’idée de retraite, sont incompatibles avec le projet mondial de régression en quantité des masses humaines, nous le savons bien.
    Cet agenda est déjà en oeuvre, et les chiffres commencent à parler, montrant les efforts pour supprimer des naissances, des idéaux de famille, supprimer la femme en tant que mère et rendre les hommes passifs face à leur sort. Ce que beaucoup ne comprennent pas, c’est que c’est un ensemble, un plan, méthodique, de moins en moins discret, tant la passivité des peuples est grande. Bien entendu, cela est lié à la maîtrise de la désinformation médiatique, et l’on voit bien comme les domestiques de cet entreprise mortifère pensent tout haut leur croyance qu’ils feront partie de ces hommes augmentés, eux, qui collaborent à ce transhumanisme. A mon avis, ils se leurrent. ils sont des idiots utiles, mais ceux qui seront les transhumanistes de demain ne sont pas assez stupides pour devoir apparaître au devant des médias. Le système préférera toujours ceux qui les serviront sans émotion, sans aucune polémique. Il faut donc se méfier de ne pas donner prise à des bouffons destinés à nous amuser, nous occuper, et nous détourner de la connaissance du projet mondialiste. Kinsey utilisait déjà l’argument fallacieux du caractère bigot et rétrograde de ses opposants, et de sa vision progressiste, tout cela cachait un des plus gros mensonges qui aient été faits pour déstabiliser la société d’alors. Visiblement, les humains n’ont toujours pas compris que la pseudo révolution sexuelle fait partie du même plan que le transhumanisme pour tous, dont on nous rebat les oreilles. Vous savez qu’en matière de cancer on choisit qui est bon pour la casse ‘collégialement’ , et que les maisons de retraites fatiguent énormément les vieux, à en mourir rapidement après avoir hypothéqué les biens. Nos enfants n’auront pas de retraite, ça c’est clair.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

1500 récoltés 33.500 € manquants

1500 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.500 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !