Virginie Vota examine le traitement médiatique accordé à Jair Bolsonaro. Comme pour Matteo Salvini, il s’agit d’agiter le spectre de la dictature. Les deux hommes politiques ont en commun de s’être affranchis des médias du système, privilégiant les réseaux sociaux et le contact direct avec la population. Or, les médias ne supportent pas que l’on se passe d’eux…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

45 % 19.170 € manquants

15.830 € récoltés / 35.000 € nécessaires
Mis à jour le 26/03/2019

Il nous reste cependant 19.170 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !