Virginie Vota nous appelle à bien faire la distinction entre la France et la République.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs

7 commentaires

  1. Michel SCHAEFFER says:

    Je suis français et catholique et vice versa, républiquain seulement après !

  2. Cadoudal says:

    la République maçonnique et licrasseuse est la forme politique de la Révolution nihiliste

    Dieu, la France, le Roi !

  3. Saint-Plaix says:

    Oh là là… Vous vous rendez compte que vous êtes en plein antisémitisme là? Attention:vous prenez des risques!
    Clairement, pour les talmudistes, la France s’identifie à la république et seulement à elle…
    Il suffit de voir le début de la fameuse “prière pour la république française” (pas pour la France!) récitée dans les synagogues.
    http://www.akadem.org/medias/documents/doc1-texte-priere-republique.pdf
    On notera au début la formulation deux fois reprises:
    “De Ta demeure sainte, ô Seigneur, bénis et protège la République française et le peuple français.
    Regarde avec bienveillance depuis Ta demeure sainte, notre pays, la République française et bénis le peuple français.”
    Alors oser parler de la France en tant que “patrie” en non en tant que “régime républicain” est clairement une manifestation d’opposition à la doxa dominante!

  4. Soupape says:

    1 – Je suis d’abord catholique … car Dieu doit être le premier servi.

    Ensuite je suis Français, et je tiens à la France.

    En dernier lieu, je peux être républicain,
    mais seulement si ça ne gêne ni Dieu, ni la France.

    2 – Il y a plusieurs conceptions de la république.
    Dans ce domaine la France ne saurait détenir la seule conception possible,
    ni prétendre à je ne sais quel privilège d’antériorité.

    Les conceptions barbares et guillotinaires de 1789 sont aujourd’hui dépassées.
    Elles doivent faire l’objet d’une repentance générale,
    et céder la place à des conceptions plus humaines.

    En particulier les républiques n’ont pas pour objet de rééduquer leurs peuples,
    ni d’abolir la sexualité, ou de chercher à la modifier,
    ni de chercher à imposer des philosophies particulières.

    La république ne doit pas être autre chose
    qu’une forme d’organisation des pouvoirs et des prises de décisions.

    3 – Les relations entre les Etats doivent être fondées
    sur le respect des identités de chaque Etat,
    et sur le respect de leurs spécialités économiques et financières.

    C’est la seule façon d’obtenir la Paix véritable dans le Monde.

    Ce qui précède se veut une conception politique,
    c’est à dire réaliste et réalisable, dans les conditions d’aujourd’hui.

    C’est pourquoi elle ne prétend pas être parfaite.

    Elle fait des concessions, parce qu’elle sait
    que la perfection n’est pas de ce Monde.

    • Soupape says:

      COMPLEMENT.

      Sur Terre … il n’y PAS de place pour des systèmes politiques “PARFAITS” !

      En politique, il faut donc accepter des concessions à la Vérité,
      afin de pouvoir vivre … non pas ensemble, … mais en Paix.

      Le Royaume des Cieux n’est PAS de ce Monde.

      Tout ceux qui veulent .°.l’utopie.°. sur Terre,
      n’aboutissent qu’à créer des .°.dictatures.°.,

      où, en théorie, … tout est parfait,
      pendant qu’en pratique, … il y a de grosses imperfections et d’inévitables manquements,
      qu’on ne doit surtout pas dire, … de peur d’irriter … le manuel de TrotskyCastroBrejnev.

  5. Cadoudal says:

    Soupape

    “En politique, il faut donc accepter des concessions à la Vérité,”
    “afin de pouvoir vivre … non pas ensemble, … mais en Paix.”

    “Le Royaume des Cieux n’est PAS de ce Monde.”

    “Tout ceux qui veulent .°.l’utopie.°. sur Terre,”
    “n’aboutissent qu’à créer des .°.dictatures.°.,”

    réponse :

    nous disons dans le Notre Père:

    “que votre règne arrive”

    “que votre volonté soit faite sur la terre comme au ciel”

    c’est au minimum un programme politique

    • Soupape says:

      Mon complément est mal rédigé, et prête à confusion.

      Mais je m’en prends seulement … à ceux qui veulent, ou prétendent,
      installer et procurer un bonheur ABSOLU sur Terre …
      Cela n’existe pas, et n’existera jamais.

      1 – En effet Jésus a dit : “Mon Royaume n’est pas de ce Monde”.

      Si bien que “Adveniat regnum tuum”, concerne le Retour du Christ,
      et non l’installation utopique d’un Paradis sur Terre.

      D’ailleurs le Paradis sur Terre supposerait … l’absence de tout péché,
      et ce n’est pas demain la veille !

      2 – “Dieu et le Roi”, c’est bien beau, en THEORIE,
      (d’ailleurs cette formule n’a jamais été prononcée par Jésus).

      Mais, EN PRATIQUE, avez-vous, aujourd’hui, des moyens raisonnables
      pour installer en France, un Roi qui croie vraiment en Dieu
      avec un Peuple qui y croie de même ?

      Non ?
      Donc, pour commencer,
      il faudra nous contenter du retour à Dieu du plus grand nombre,
      et, pour cela, contribuer à faire des chrétiens, faire des chrétiens, faire des chrétiens,
      et les enseigner correctement.

      3 – La forme républicaine de gouvernement est acceptable
      à condition qu’elle n’impose PAS le républicanisme,
      qui est l’idéologie de l’athéisme et de la décadence chères aux fronc-massants

      D’ailleurs, depuis la remontée des temps, les successeurs de Pierre sont élus.

      Et même les Rois, successeurs de Hugues Capet, ont commencé par être élus …

      4 – Dans la vie de tous les jours
      vous êtes bien obligé de côtoyer des athées …
      et de les servir, par exemple, dans votre magasin d’alimentation …

      Idem chez le coiffeur.
      Récemment, après s’être fait couper les cheveux et tailler la barbe,
      un client âgé a mis sa kippa.
      Et alors ? Etes vous partisan de le rappeler à la laïcité ?
      et d’appeler la police, ou marine le pen, pour lui faire dresser une contravention ?

      Vous vous contentez de rester poli ? … et de dire “au revoir” et “merci” ?
      et vous faites bien !
      Donc vous êtes obligé de composer.

      Le Juif, lui aussi, est obligé de composer,
      en acceptant de se faire couper les cheveux … par un chrétien !

      Aux temps de l’OCCUPATION romaine de la palestine, il y avait des centurions.
      Jésus a guéri l’un de leurs serviteurs,
      et Pierre a du se résoudre à baptiser le centurion Corneille.

      5 – Sur Terre, tant que dureront les effets du Péché Originel,
      il ne saurait y avoir de système politique PARFAIT,
      et nous serons toujours obligés d’accepter des compromis.

      C’est pourquoi la politique ne devrait PAS être un but en soi,
      mais être un simple exercice de sagesse, réservé aux anciens,
      consistant en l’art de faire vivre les peuples en paix.

      6 – Je répète ci après le 3 – de mon message initial

      3 – Les relations entre les Etats doivent être fondées
      sur le respect des identités de chaque Etat,
      et sur le respect de leurs spécialités économiques et financières.

      C’est la seule façon d’obtenir la Paix véritable dans le Monde.

      Ce qui précède se veut une conception politique,
      c’est à dire réaliste et réalisable, dans les conditions d’aujourd’hui.

      C’est pourquoi elle ne prétend pas être parfaite.

      Elle fait des concessions, parce qu’elle sait
      que la perfection n’est pas de ce Monde.

      7 – J’ajoute Saint Augustin :

      “Vouloir ce que l’on peut, … et pouvoir ce que l’on veut”

      8 – Bien entendu, les compromis ne concernent QUE la politique.
      La religion DOIT dire la Vérité.

      C’est pourquoi les rapports entre politique et religion sont toujours tendus.