Certains professionnels de l’Horeca, particulièrement parmi ceux qui en sont les interlocuteurs auprès du monde politique, se révèlent être de zélés collaborateurs de la dictature sanitaire.

« Il faut inclure la photo des personnes sur leur pass sanitaire » afin de « diminuer les fraudes« , a ainsi proposé le mardi 21 décembre sur franceinfo, Jean Terlon, patron du restaurant Le Saint-Pierre à Longjumeau et vice-président de la branche restauration de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (Umih), alors que le Premier ministre Jean Castex a appelé à plus de contrôle du pass sanitaire dans les lieux recevant du public, notamment les lieux de restauration.

« Comme sur une carte Vitale, inclure une photo sur le pass permettrait de rajouter une difficulté et je pense que les fraudes devraient diminuer. Cela nous permettrait de voir le visage de la personne en même temps que le contrôle du QR code. », a ajouté ce restaurateur visiblement très satisfait d’être devenu un supplétif de la police gouvernementale.

Concernant le contrôle du pass sanitaire, Jean Terlon a déploré que certains restaurateurs ne s’y prêtent pas « par manque de temps, par manque de personnel ou par relâchement« . Prenant sa mission très au sérieux et attendant probablement de pouvoir porté bientôt un uniforme de police à l’entrée de son restaurant, Jean Terlon a encore ajouté : « Il faut aussi que le client nous aide à ce que les professionnels soient très sérieux. Il faut qu’ils exigent d’être contrôlés afin d’être sûr d’être dans une salle de restaurant avec toutes les personnes à table qui sont vaccinées.« 

Si, après un tel zèle, Jean Terlon ne reçoit pas une Légion d’honneur sur ordre expresse d’Emmanuel Macron sur proposition spéciale d’Olivier Véran, il faudra se demander à quoi ça sert qu’un tel homme se décarcasse.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :