L’Italie a connu ces derniers jours une révolte virulente de clandestins africains dans un centre d’accueil à Cona dans la Vénétie. Incendies et destructions, ces jeunes hommes africains désœuvrés n’ont pas lésiné sur la violence et le vandalisme pour faire entendre leurs réclamations outrageantes (pas assez d’argent, pas assez de bonne nourriture, pas assez proches des grandes villes pour faire la bamboula, pas de Wifi, etc.)  au pays qui les reçoit et les fait vivre gratuitement.

On aurait pu croire qu’enfin les belles consciences morales qui invitent toute la misère du monde à venir se repaître chez nous ouvriraient les yeux et appelleraient à l’arrêt de cette invasion migratoire, source de troubles et de désordres. Que nenni !

Il faut que le pays d’accueil et ses habitants en fassent encore plus dans la gentillesse et la bonasserie, qu’ils accueillent mieux ces chances pour l’Europe. Parce que explique doctement au journal conformiste La Stampa le cardinal Francesco Montenegro, archevêque d’Agrigento en Sicile, ces migrants, ils sont « une ressource » pour l’Europe,

« des personnes à rencontrer, indispensables pour les entreprises du Nord ou pour être les aides-soignants de nos anciens. »

« Les immigrés, continue cet ecclésiastique immigrationniste, qui travaillent régulièrement, payent les impôts, soutiennent les retraites de tant d’Italiens.  En revanche il est plus facile de faire peur aux gens avec des informations alarmantes. »

Allez, chers compatriotes, dîtes merci à ces jeunes migrants africains qui, avant de vous soigner quand vous serez vieux (j’ai un peu peur de leurs futurs soins, pour ma part !), pour l’instant mettent le feu sur leur route quand ils ne sont pas contents…

Oh ! monsieur le prélat admet bien que des épisodes comme celui de Cona ne doivent pas arriver mais « essayons de nous mettre un peu à la place des migrants qui vivent dans ces conditions» pleurniche-t-il.

Allons ! Soyez gentils braves Italiens, donnez, donnez, vous qui vous démenez pour manger, joindre les deux bouts à la fin de chaque mois et élever dignement vos enfants, les clandestins qui reçoivent votre argent comme pécule de poche mensuel en veulent un peu plus…

Mais il a une solution toute trouvée, cet archevêque qui s’occupe de l’autre avant ses ouailles, il faut dispatcher les migrants dans toutes les communes. Chacun sa dose de clandestins :

« il faut éviter les centres trop grands, où viennent amassées en des structures inadéquates des centaines de personnes. Il faut faire en sorte que les migrants soient toujours traités comme des êtres humains. Si chaque commune prenait en charge un petit groupe d’immigrés, ils seraient une dizaine. L’accueil doit être préparé, la population locale doit être sensibilisée afin qu’elle comprenne. Elle ne peut pas voir arriver les migrants du jour au lendemain, sans rien savoir. Rappelons que ces personnes ne viennent pas pour faire du tourisme, ils fuient la faim, la pauvreté, la violence. Et puis il y a une responsabilité des médias… »

Ah le beau petit discours formaté pour faire pleurer dans les chaumières la matrone italienne !

Du Nord au Sud de l’Europe, c’est la même langue mensongère, qui chante des lendemains éphémères de « vivre-ensemble » bienheureux, que parlent ces prélats devenus des chantres universels de la société plurielle et mondialiste, et d’une humanité sans frontières et sans racines.

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

11 commentaires

  1. Gauvain says:

    Nous y voilà :

    https://www.youtube.com/watch?v=kI5Yk_p9K-k

  2. DUFIT THIERRY says:

    On avait surnommé Jean XXIII « le bon pape Jean » (comme si tous les papes antérieurs étaient méchants).En réalité c’était le monde sans Dieu qui l’avait surnommé ainsi. C’était une bonté bonasse, fausse, qui n’avait rien à voir avec la vraie bonté surnaturelle de St Pie X et de tous les saints. La fausse bonté de Jean XXIII allait déclencher la plus grande destruction de l’Eglise de tous les temps. On peut en dire autant de cardinal : c’est la fausse bonté dans toute sa splendeur avec pour objectif la destruction de la chrétienté.

  3. DUFIT THIERRY says:

    Faute de frappe. Lire : de CE cardinal.
    Excuses.

    • le cardinal Francesco Montenegro, archevêque d’Agrigento en Sicile n’est évidemment pas chrétien mais un ‘marrane’ (juju faussement kto) donc logique ses propos !! ils veulent detruirent toute la chretienté, donc ils bossent tres bien.. pour leur but !!!!!!!!!!!!!!!

  4. jeannine vaxelaire says:

    pour moi ,ils ne font pas pleurer dans la mienne de chaumière ,car je sais réellement pourquoi ils sont là ,alors bonne gens ,arrêter de croire ses mensonges ,vous attendez quoi ,qu ‘ils vous fassent une jolie entaille sur votre coup ,si vous continuer a rester aveugle ,c ‘est se qu ‘il va vous arriver ,eux non pas d ‘états d âme ,croyez moi

    • AH OUI QU’ILS RETOURNENT CONSTRUIRE LEUR PROPRE PAYS …IL FAUT LES METTRE DEHORS …CE SONT DES CRIMINELS POTENTIELS

  5. Boutté says:

    Ces jeunes mâles adultes qui désertent leurs pays et que nous allons recueillir aux frontières de l’Afrique avec nos bateaux militaires sont désœuvrés, dit l’article . Sachez qu’ils ne viennent pas chez nous pour être oeuvrés mais pour bénéficier de nos subventions, celles qu’on leur verse chez eux ne leur paraissant pas suffisantes !

  6. P'tite tête says:

    Des fois, en lisant les infos j’ai vraiement le sentiment que j’hallucine : des personnes clandestines, donc dont la présence en Italie est répréhensible, organisent des manifestations pour se plaindre de leurs conditions « d’accueil » (l’accueil ici étant forcé)
    Je me demande simplement ce qui serait arrivé à des étudiants français si jamais ils s’étaient comportés de cette façon.
    Ces gens-là ont imposé leurs lois et soumis les medias et une partie du peuple français : ils cassent les frontières pour entrer, ils imposent qu’on les « accueillent », et ici ils font un pas supplémentaire en exigeant de l' »argent », en cassant tout s’ils ne sont pas satisfaits.
    C’est loin d’être une anecdote cette histoire, c’est juste que nous vivons dans un pays de collabos.
    Il faudrait que des francais sans le sou cassent aussi le mobilier des administrations pour demander satisfaction ? Et surtout sans être sanctionnés.

  7. Soline says:

    Ce cardinal déraille. Qu’il fasse ce pourquoi il est cardinal car la barque dans laquelle il est prend l’eau.

  8. Hilarion says:

    Ce ne sont pas les espaces géographiques qui poussent ces individus à fuir. C’est leur incapacité à construire, à se développer en bref à construire une civilisation dans ces espaces. En conséquence ils convoitent un occident encore prospère. Mais arrivés en nombre, peu soucieux de s’assimiler, ils viennent reproduire les comportements qui les ont contraints à fuir leurs pays d’origine. Ce qui veut dire qu’à terme et sous le poids démographique, ce qu’organisent soigneusement nos élites c’est une Europe qui ne sera plus qu’un champ de bataille à l’africaine ou razzia et violences de toutes natures seront quotidiennes, débouchant sur une guerre civile d’abord larvée puis ouverte. On aura importé volontairement des tragédies comme l’Afrique en produit régulièrement.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com