L’islamisation au-delà de l’Adriatique préoccupe les services secrets italiens : le drapeau noir de Daech flotte sur les villages albanais, à quelques milles nautiques des côtes des Pouilles italiennes.

C’est un des dangers majeurs concernant le terrorisme en Italie. Et la région du sud de la péninsule, les Pouilles, est en première ligne. Les services secrets italiens ont lancé l’alerte : dans certains villages d’Albanie, particulièrement ceux aux confins du Kossovo, depuis longtemps le drapeau de l’État islamique est hissé au vent. Et les cas de « radicalisation » sont de plus en plus nombreux. « C’est en train de devenir une poudrière » explique un des enquêteurs, lit-t-on sur La Repubblica. « Et dans ce sens, l’Italie devient un pays exposé. Les Pouilles en particulier. » A cause du voisinage géographique, de la présence de communautés fortement islamisées et des liens étroits entre criminalité organisée et trafic international de stupéfiants.

Depuis la naissance du Califat islamique, un nombre important de « foreign figther » est parti des Balkans occidentaux, et surtout de l’Albanie, pour aller combattre aux côtés des terroristes de Daech, à Alep notamment. Durant les 12 derniers mois, le flux s’est réduit. A cause des défaites de l’EI en Syrie, les chefs de guerres ont bloqué les voyages en Orient pour déplacer le conflit en Occident…

9 personnes ont été condamnées en Albanie pour recrutement de miliciens djihadistes. Le gouvernement albanais essaye de surveiller les mosquées mais 89 d’entre elles sont déjà hors de contrôle. Les services albanais ont déclaré comme « extrêmement dangereux » une dizaine d’imams, deux desquels sont incarcérés. Le plus dangereux, Almir Daci, serait mort en Syrie en avril. Il était à la tête de la mosquée albanaise qui a recruté des centaines de combattants pour Daech. Les jeunes des villages de Leshnica, Zagorcan et Rremeni font aujourd’hui trembler l’Europe.

En Italie, surtout dans les Pouilles, vivent des communautés originaires de ces régions albanaises, arrivées au moment des guerres du Kossovo. Particulièrement dans la région de la ville de Salento. Elles fricotent entre le crime organisé, drogue et vente d’armes, et le terrorisme larvé. Ervis Alinj est un exemple d’Albanais, ayant vécu dans les Pouilles, parti se battre en Syrie où il y a trouvé son paradis. Cette implication du grand banditisme au sein du terrorisme islamique rend la situation encore plus explosive. Chokri Chaffroud, le complice de Mohamed Bouhlel, le terroriste de Nice, avait vécu pendant des années à Gravina dans les Pouilles, où se trouve une des communautés albanaises les plus importantes d’Italie et aussi totalisant le plus grand nombre d’affaires criminelles.

Afin de lutter contre ce terrorisme islamique, lié à la criminalité mafieuse, qui vient des Balkans la Direction nationale italienne anti-mafia et antiterrorisme a signé un protocole avec les collègues serbes pour partager leurs informations.

N’empêche que le sud de l’Italie avec ses communautés d’Albanais musulmans en lien avec leur pays de l’autre côté de l’Adriatique reste extrêmement vulnérable et une base arrière du terrorisme mahométan venu des confins slaves.

C’est là une des conséquences à long terme des guerres iniques de l’Otan et de ses séides américains en ex-Yougoslavie dans les années 90, au nom du droit d’ingérence humanitaire qui couvrait fallacieusement  une vraie volonté de mondialisation et d’éclatement chaotique des Balkans ainsi que l’installation au pouvoir de minorités musulmanes aux portes de l’Europe de l’Ouest, afin de déstabiliser celle-ci. Toutes les nuisances des apprentis-sorciers mondialistes américains, modeleurs des frontières et des pays dans la droite ligne de Brezinski, paladin de l’hégémonie américaine sur le monde, explosent en Europe avec le chaos moyen-oriental…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

[cwproductlist products=467,11538,8981]

11 commentaires

  1. pamino says:

    « foreign figther » : sc. ‘foreign fighters’ (mais je ne sais pas si cette expression est utilisée par les locuteurs maternels d’anglais).

  2. Soupape says:

    C’est l’oeuvre de l’amérique d’Obama (qui dure depuis 8 ans).

    Favoriser des troubles en europe de l’est, et en orient …
    afin de s’y rendre indispensable,
    et justifier ensuite de s’y implanter,
    afin de faire progresser « la république universelle ».

  3. Etienne says:

    N’oublions ni M. Busch, ni M. Kouchner, ni tant d’autres.

    • Soupape says:

      Je m’en suis tenu à Obama, pour faire court (souci pédagogique !),

      et aussi parce que tout le monde voit, aujourd’hui,
      combien Obama s’accroche à sa période de fin de pouvoir,
      de façon quasi désespérée, au point même de « péter les plombs » !

      Pour le reste, on peut, bien sûr, remonter à la SDN (Société des Nations),
      et avant, aux innombrables élucubrations des .°. sociétés de penseurs .°..

      Dans les « Mémoires de Guerre » de De Gaulle Tome II,  » L’unité « ,
      on voit la constante volonté de Roosvelt de chercher à éliminer de Gaulle,
      afin d’éviter que la France ne redevienne une Nation forte.

      Si bien qu’après 1958, la rivalité entre de Gaulle et les USA,
      n’était pas seulement d’ordre économique (cf le Concorde) …

      mais cachait un plan bien plus profond.

      Le but des républiques a toujours été, dans tous les Pays,
      d’installer des régimes FAIBLES,
      reposant de préférence sur des attrape-nigauds,
      — tels que la proportionnelle intégrale, et des mandats courts –,
      de façon à pouvoir les manœuvrer facilement,
      et à préparer ainsi la fusion future de toutes républiques
      avec la République Mère des USA … prototype des états unis …

      Même Mitterrand, sur son lit de mort,
      a dit que la France était « en guerre » avec les américains !

      Rien de bien nouveau sous le soleil !!!

      • Soline says:

        Bien dit ! Après avoir éliminer les souverains européens après le guerre de 14-18, c’est au tour des « nations » de disparaître au profit d’ensemble plus larges, dont l’Europe. Parallèlement à cela, il y eut la suppression des colonies. Les accords de Bretton-Woods fut une autre manière d’appauvrir les pays Européens et d’imposer partout le dollar. Aujourd’hui, la bataille est culturelle, religieuse. Il faut supprimer les églises et les cultes. Quoi de mieux que d’y pousser les fanatiques de l’Islam contre les chrétiens. Le cynisme anglo-saxon à l’oeuvre avec les francs-macs de tous poils.

  4. Renard066 says:

    Réveil français la république française est en danger et nos valeurs HONTE à HOLL et VALL et ce gouvernement et non à cette pensèe unique . Vivement un trés grand changement pour la FRANCE en 2017.

  5. Honte à ce laxisme politique mondialiste. Il flotte déjà en Europe dans les cités que nos chères responsables redoutes. Les mosquées turques pavoisent leur drapeau bien haut (Bordeaux), les maires, ne disent mot. La suite viendra si nous ne faisons rien pour la France et ses lois. Sont-ils français, comme ils le disent, ou veulent-ils simplement le faire croire ?

  6. daflon says:

    Les Italiens vont peut être être les premiers Européens victimes des funestes conséquences de l’ignoble guerre d’agression menée par l’OTAN contre la Serbie, coupable aux yeux des Américains et de l’UE, de défendre son territoire contre l’invasion musulmane.
    A cette époque, où je me tenais à leur côté, des amis serbes de longue date, m’avaient tristement averti des conséquences dramatiques pour les Européens de cette guerre. Ceux ci n’ont pas choisi le bon camp. Les Serbes constituaient un bastion de résistance à la pénétration musulmane en Europe, et c’étaient eux nos vrais amis.
    A présent, les Italiens vivant dans des régions déjà envahies par cette vermine vont payer la note pour la stupidité de nos dirigeants « conseillés » par des Kouchner, des BHV, et autres pseudo intellectuels plus soucieux de leurs intérêts personnels que de ceux des Européens.
    Comme au Kosovo, les envahisseurs vont s’installer « paisiblement » progressivement, et, lorsqu’ils seront en nombre, ils pourront revendiquer la propriété et l’autonomie de la province ainsi conquise. Si les Italiens ont l’amour de leur pays et de leur liberté, ils doivent s’organiser sans tarder et éradiquer ce cancer vert sans ménagement. Si ce n’est pas le cas, il vaudrait mieux qu’ils se convertissent à l’islam. Ainsi ils sauveront peut être leur vie en devenant esclaves de leurs « hôtes ».
    Comme pour tous les peuples d’Europe, le choix leur appartient.

  7. Boutté says:

    Mon ami Dejan Bogdanovic’ m’avait prévenu : les USA veulent insérer dans l’Europe un pays islamiste pour la détruire . C’est le sens de la guerre de Yougoslavie qui nous a beaucoup fragilisés . Ce que je trouve plus triste encore est que Chirac a emboité le pas et expédié nos armées pour soutenir l’Islam contre nos alliés de toujours .

  8. ce sont des mercenaires, rien d’autre…

  9. Ces extrémistes imaginent être les « anges du jugements derniers », envoyés par Allah pour tuer les mécréants. Aussi, la réponse est-elle eschatologique. Chrétiens et musulmans attendent une victoire définitive sur le mal, un « règne de Dieu », mais l’islam a considérablement déformé l’annonce chrétienne et en a fait un « messianisme politique ». Cf. http://lavenueglorieuseduchrist.e-monsite.com/

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com