Marine Le Pen estime que l’affaire Benalla est en réalité l’affaire Macron. Elle dénonce les actes de violence du proche du chef de l’État, des actes qui cachent des complicités troublantes et des tentatives de la part de La République en Marche, de les étouffer: la mise en œuvre de polices parallèles dont M. Benalla semble être le chef, le fait que l’homme a été protégé par sa hiérarchie et couvert depuis le 2 mai, la Justice écartée du sujet, le fait que sans raison apparente il a droit aux plus hautes faveurs, “on a voulu faire de lui un sous-préfet, à l’âge de 25 ans alors qu’on ne peut être sous-préfet qu’à l’âge de 35 ans!”.. etc.

Lire aussi: Scandale Benalla: quelques infos pour comprendre l’affaire concernant le chargé de mission de l’Elysée.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :