C’est un aspect de l’histoire du Japon peu connu en Europe : en l’an 1637, un samouraï catholique prit la tête de la rébellion chrétienne et paysanne de Shimabara.

Le drapeau porté par Amakusa Shiro lors de la bataille

Quelques livres rappellent son épopée.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés