Je-ne-suis-pas-Charlie

C’est reparti pour un tour : la France va à nouveau vivre au rythme « Charlie Hebdo ». Emissions spéciales à la télé et à la radio, dossiers du souvenir dans la presse écrite, cérémonies et commémorations diverses, arbre du souvenir, chanson d’hommage de Johnny Hallyday,…

Le mardi 5 janvier, François Hollande, Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Fleur Pellerin inaugureront des plaques commémoratives devant les locaux de Charlie Hebdo, devant l’hyper-casher de la porte de Vincennes, ainsi que boulevard Richard-Lenoir et à Montrouge, deux lieux où ont été abattus un policier.

Le 7 janvier, depuis la cour de la Préfecture de police de Paris, François Hollande tiendra un discours destiné d’abord aux forces de l’ordre mais sans nul doute abondamment relayés ensuite par les médias.

Le 9 janvier, François Hollande, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve participeront à la cérémonie organisée par le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) devant l’hyper-casher de la porte de Vincennes.

Le 10 janvier, un hommage « populaire » est prévu place de la République. Un chêne de 10 mètres de hauteur y sera planté, au pied duquel une plaque commémorative sera également inaugurée. Le chanteur Johnny Hallyday viendra y interpréter Un dimanche de janvier, chanson célébrant le « défilé républicain » du 11 janvier 2015.

Dans un tel contexte, nous vous conseillons d’écouter cette conférence d’Alain Escada à propos de l’affaire Charlie Hebdo, du « droit au blasphème » revendiqué par les Charlie, et des « bizarreries » de cette affaire.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :