Le Général Pierre de Villiers, le tout récent démissionnaire du poste de chef d’état-major des armées, avait exprimé, la semaine dernière, son mécontentement devant la commission Défense de l’Assemblée nationale suite aux restrictions budgétaires annoncées par le premier ministre Édouard Philippe et qui se montent à 850 millions d’euros d’économie imposé à la Défense en 2017. Critiques émises en interne mais qui n’ont pas eu l’air de plaire au président de la République !

Vertement tancé par Emmanuel Macron qui a médiatisé le différent tout en démontrant ainsi non pas avoir de l’autorité mais faire preuve d’un autoritarisme méprisant envers le chef d’état-major des armées et l’institution militaire dans son ensemble, le général a fini par démissionner s’estimant, à cause de ces coupes budgétaires prévues, « ne plus être en mesure d’assurer la pérennité du modèle d’armée auquel je crois pour garantir la protection de la France et des Français, aujourd’hui et demain, et soutenir les ambitions de notre pays. »

Cette démission du général de Villiers est un premier échec pour le gouvernement de Macron qui a particulièrement mal géré la polémique.

Pour se rattraper, l’actuel hôte de l’Élysée s’est adonné aujourd’hui, jeudi 20 juillet, à une campagne de com’ en direction des militaires dont la grogne monte. De passage à la base aérienne de Istres, Emmanuel Macron a tenu à rassuré les troupes en affirmant qu’ « Aucun budget autre que celui des armées ne sera augmenté » en 2018. Il a déclaré porter le budget de la Défense à 34,2 milliards d’euros en 2018. C’est 1,5 milliard de plus que celui porté en 2016. Mais il ne prévoit pas pour autant de revenir sur les économies demandées en 2017. L’armée sera bien mies au régime sec !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A l’heure de la 3ème dose et de la 5ème vague de mensonge, nous vous recommandons le livre : Les vaccins en question

Les vaccins en question – avec une préface d’Alexandra Henrion-Caude

Le livre de la biologiste américaine Pamela ACKER « Les vaccins en question », ouvrage préfacé dans sa version française par la généticienne Alexandra HENRION-CAUDE, ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste de l’ARNm, avec une postface du Docteur Roullet bien connu de nombreux poitevins .

Ce livre a le grand mérite d’aborder la biologie et la technique vaccinale mais avec l’éclairage de la morale, et la mise en perspective des conséquences secondaires réelles mais bien souvent ignorées. Les intérêts et les manipulations des grands groupes pharmaceutiques ne sont pas oubliés !

17 € seulement !

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :