Aurelia Perreau, journaliste à Canal+, a réalisé un reportage sur les Antigones pour le Supplément, un reportage réalisé avec brio on peut le dire…. Le ton est donné dès le début avec « l’allure de communiante » ou bien « des agitatrices BCBG ». Les Antigones ont un discours réac…même si la question sur l’avortement est événtée. Chez les Antigones, on réfléchit et ensuite on donne les réponses. On remarque que par moment dans le reportage, la journaliste est très insistante comme si elle voulait des réponses conformes à une idée préconçue. En face, certaines Antigones ne sont pas encore très à l’aise face à une caméra et ça peut se comprendre. Mais le reportage continue un peu plus en avant. On apprend qu’une des fondatrices collabore à Valeurs Actuelles… Passage obligé avec les Femen et c’est là que s’opère un glissement intéressant qui consiste à vouloir obligatoirement lier les Antigones avec l’extrême-droite, vous allez apprécier… Dans leur vidéo de déclaration de guerre aux Femen, les Antigones demandent aux deux meneuses de partir de la France…d’où le rapprochement avec la haine de l’étranger ! Parlez d’un mouvement apolitique ! Un certain Sylvain Crépon, sociologue de l’extrême-droite, parle même de catholicisme traditionaliste. Ne nous arrêtons pas en chemin…Iseul Turan, l’une des chefs des Antigones, a infiltré les Femen. Un autre mouvement fera la même chose…comprendre l’action du Renouveau Français, qui soit dit en passant n’a pas infiltré mais occupé les locaux ! Ensuite le reportage continue sur de la mauvaise qualité puisqu’une même phrase est répétée deux fois…incompréhensible pour une telle chaîne ! Les Antigones sont la coqueluche de Fabrice Robert du Bloc Identitaire et même certaines d’elles en feraient partie. Leur message est relayé par l’extrême-droite. C’est donc bien un signe que les Antigones sont un mouvement d’extrême-droite. On apprend quand même que les Antigones seraient 548 sur toute la France. Le reportage finit sur la constatation que la ligne du mouvement est déstructurée et floue. Le poète grec n’aurait sans doute pas reconnu sa descendance ? Fermez les rideaux !

Le point d’orgue de ce reportage est évidemment l’extrême-droite !  Quant aux Femen, elles ont droit à une complaisance passive de la part de la journaliste qui a réalisé le reportage. Tout est mélangé, brouillé, amalgamé. On pouvait s’en douter de la part de Canal+. Les Antigones ne font pas plaisir au système !

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :