Le bras de fer avec la caravane de migrants venant d’Amérique latine en direction des États-Unis ne fait pas peur à Donald Trump.

Sans aucun doute une manipulation orchestrée par les lobbies immigrationnistes et autres satellites onusiens, doctrinaires du Pacte mondial pour les migrations de l’ONU, dont de nombreux pays ne veulent pas, cette caravane des « désespérés » s’expose à rencontrer sur un chemin facilement dégagé pour l’instant une « force létale » à la frontière entre le Mexique et le fallacieux Eldorado de la way of life américaine.

Donald Trump, en s’adressant à quelques journalistes, a évoqué l’usage de la « force létale » contre les migrants qui voudraient outre-passer la frontière.

« S’il le faut, ils (les policiers et militaires aux frontières, ndlr) utiliseront la force létale. J’ai donné l’accord si ils doivent le faire et j’espère qu’ils ne devront pas. Je n’ai pas le choix. »

Le président des États-Unis a répété que son pays est prêt à user de la force :

« Si les choses deviennent incontrôlables ou si il y a des blessés, nous fermerons la frontière pour la période de temps nécessaire pour que tout revienne à la normale. Et j’entends toute la frontière. Le Mexique ne pourra plus vendre ses voitures aux États-Unis. »

Plus de 4000 personnes sont attendues à la frontière entre Mexique et États-Unis.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Fioril a dit “s il faut epauler l armee francaise ,les forces de l ordre contre les mercenaires de l imposteur dictateur ,les civils pourront etre les biens venus ,,”A vos armes citoyens ,qu un sang impur ,,,Si ca avait ete la sorciere clinton ,,imaginons le tableau ,,,

  2. Daniel Daflon says:

    Envahir un pays par la force est un acte on ne peut plus hostile envers celui ci.
    J’espère que Trump ne va pas se laisser manœuvrer et qu’il va les arrêter par la force s’il le faut. Lorsque les mitrailleuses de l’armée en auront abattu quelques rangées, ceux qui suivent tourneront les talons et s’enfuiront dans leur pays sans demander leur reste. S’ils persévèrent, c’est que ce sont de vrais kamikazes, et, dans ce cas ils seront tous éliminés.
    Les Américains doivent rester maîtres chez eux. Pas de sentimentalité mal placée.
    Cela fera réfléchir les éventuels candidats au voyage.

    • C’est comme avec les enfants : ils testent toujour le pouvoir des parents, et le devoir des parents est toujours de montrer par des moyens aussi modérés que possible que les parents sont les plus forts. Plus tard dans la vie les rapports de force se renversent lentement ; mais les Américains ne sont plus que de vieux capitalistes au chapeau haut-de-forme qui fument des cigares. Les rôles de la droite et de la gauche sont en plein train de se renverser, et le grand capitaliste Trump devient pater patriæ ; son adversaire est Choroche Djeurdj, mais contre celui-ci Trump a comme alliés Orbán Viktor et ses deux archiducs concitoyens.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !