Je-ne-suis-pas-Charlie

Aujourd’hui sera le grand rendez-vous international des moutons. Le barnum médiatique dit de bêler et la foule en chœur fait bêêê avec l’assurance de poser un acte courageux et réfléchi.

Manifester pour la “liberté d’expression” en criant “Je suis Charlie” ? Mais combien des manifestants de ce jour étaient-ils pour la liberté d’expression pour l’humoriste Dieudonné lorsque Manuel Valls décréta qu’il fallait interdire ses spectacles ?

Alors, c’est bien vrai, c’est cela la règle de nos “démocrates républicains et laïques” ? On pourrait insulter le christianisme, beaucoup, l’islam un peu, mais pas du tout le judaïsme… On pourrait sans vergogne offenser tout le monde sauf… une catégorie de citoyens.

Rien ne serait tabou sauf le tabou juif ?

En vérité, tout le monde place des limites à la liberté d’expression, quoiqu’en disent ceux qui feront marcher les troupeaux aujourd’hui.

Est-ce si difficile d’admettre que la liberté d’expression ne devrait jamais servir à blasphémer, à commettre des sacrilèges, ni à faire le mal ?

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires