Bien joué, toutes mes félicitations !

La nouvelle vient de tomber cet après-midi. Christine Largarde, l’ancienne ministre de l’économie, et actuelle directrice du FMI a été jugée coupable de « négligence » dans l’affaire de l’arbitrage Tapie par la Cour de justice de la République (CJR) mais a été dispensée de peines au prétexte de sa  » personnalité », sa « stature nationale et internationale» (sic). Cette décision ne sera pas mentionnée dans son casier judiciaire.

Le FMI a indiqué qu’il allait « bientôt » se réunir pour discuter de la condamnation de sa directrice générale. Ce verdict pourrait en effet faire perdre son poste à la Française. Après le voyou sexuel français Dominique Straus-Khan à la tête du FMI, l’affaire Lagarde est une nouvelle atteinte à la « respectabilité » de cette institution internationale mondialiste dont les peuples européens n’ont rien à attendre de bon.

Quant au gouvernement français, il a dit dans un communiqué « maintenir toute sa confiance » en Christine Lagarde.

Quant à nous, nous ne pleurerons pas sur le sort de cette mondialiste acharnée, classée douzième femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes et cinquième femme d’affaires européenne par le Wall Street Journal Europe !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :