Agé de 44 ans, Damien Philippot très proche soutien de son frère Florian, a été directeur adjoint au département Opinion de l’institut de sondages de l’Ifop entre 2013 et 2016. Il avait quitté ce poste pour rejoindre l’équipe de campagne de Marine Le Pen en 2016 et être candidat du Rassemblement National aux élections législatives de 2017, dans l’Aisne. Il a ensuite fondé PSCIS, son agence spécialisée dans le secteur d’activité des études de marché et sondages.
Il rejoint officiellement la coterie zemmourienne !

Celui qu’on décrit dans L’Express comme proche de Sarah Knafo, offre donc ses services en tant qu’expert des sondages. C’est à 13 ans que Sarah Knafo, rencontre pour la première fois Eric Zemmour un ami de son père et depuis son protecteur et mentor. Celle-ci exècre Marine le Pen. Découvrant les photos des chats de la Présidente du RN sur Instagram, elle en déduit : « Elle n’est pas habitée par la fonction présidentielle, elle n’est pas faite pour ça ». Voilà une extrapolation saugrenue !

D’après l’Express, un homme voit clair dans ce binôme improbable peu assorti : Philippe de Villiers. L’ancien député européen et ami d’Éric Zemmour, reste très réservé sur la candidature encore non officielle du polémiste. En effet, Il aurait remarqué la mainmise de Sarah Knafo sur la campagne, et constate : « Ils se fascinent l’un l’autre. Ça finira mal. »

Florian Philippot ne l’entend pas de cette oreille. Enarque comme la conseillère du Z, il avait il y a 6 mois sur Youtube réalisé lui-même un entretien avec Éric Zemmour autour de l’histoire de France, d’Emmanuel Macron et de la crise sanitaire. De quoi avancer ses pions en douceur. Tout compte fait, après sa candidature au premier tour de la présidentielle – chaque voix rapporte 1,42 euros dans les caisses du parti (s’il obtient plus de 1% des voix) – il se pourrait bien qu’il appelle à voter Zemmour au second tour si celui-ci s’est qualifié, voire le rejoindre.
Florian Philippot qui depuis le début de la politique de la crise du Covid19 a courageusement lancé les manifestations anti passe sanitaire, ne semble pas s’offusquer qu’Éric Zemmour ne remette absolument pas en cause cet outil de contrôle social ni la vaccination obligatoire. Une belle contradiction !
Plus grave. Florian Philippot a défendu bec et ongles la dédiabolisation du FN dont il est à l’origine. En 2017 il affirmait que la dédiabolisation qu’il a opérée au sein du FN « nous a permis d’exploser nos scores. Ça permet à nos militants de pas se faire taper ou cracher dessus, en tout cas moins souvent qu’il y a 15 ou 20 ans, quand ils sont sur les marchés. Ça permet d’écarter les accusations infamantes et insupportables de racisme et d’antisémitisme, que nous combattons. »
Hélas non, les persécutions subies par les militants de la droite nationale n’ont absolument pas changé en 2021 ! Alors à quoi a servi la dédiabolisation ? A affadir le discours de la droite des droites. Puis, la nature ayant horreur du vide, il ne manque plus qu’un nouveau maître d’œuvre issu du système pour y mettre un peu de piment, vous savez, le fameux « candidat surprise de dernière minute » – à l’instar d’E. Macron en 2017 – pour relever la sauce présidentielle. Quoi de mieux pour neutraliser son ennemi que de prendre sa place !
Laissons le mot de la fin à Gilbert Collard, qui répondait à Florian Philippot en 2017 : « ils ne cesseront de nous diaboliser, car ils ont besoin absolument de nous mettre sur le côté pour continuer à combiner entre eux, on est le repoussoir pour leur permettre d’aller les uns et les autres dans leurs propres bras« .

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

32 % 27 445 € manquants

12555 € récoltés / 40 000 € nécessaires – depuis le 15/10/2021
Compteur mis à jour le 03/12/2021

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Derrière ces fermetures arbitraires, il y a l’influence d’une commission gouvernementale dont nous parlerons plus tard.

Mais rien ne nous fera taire. Seulement, pour aller toucher nos compatriotes et faire connaitre MPI, il nous faut des moyens supplémentaires.

Médias Presse Info, ce sont plus de vingt-six mille articles déjà publiés à ce jour ! Les plus de 1200 vidéos seront bientôt disponibles sous peu sur une autre plateforme.

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :