La presse à la solde du lobby féminaze, notamment Slate et Le Nouvel Observateur, ont lancé la légende de la « double charge », arguant que le vilain patriarcat exploite les femmes en les forçant à travailler non seulement à l’extérieur mais aussi à l’intérieur, et que même Caliméro il a dit que c’était cro cro injuste… Injuste, et, bien entendu, totalement faux, comme la plupart des chiffres de nos vaginocrates.

Le Pew Research Center a fourni les chiffres de 1965 en provenance du livre publié sous la direction de S.M. Bianchi et intitulé Changing Rhythms of American Family Life, paru en 2006 ; ainsi que ceux de 2016, en provenance de son étude 7 facts about American fathers paru le 13 juin 2018.

En 1965 : MAMAN passait en moyenne 9 heures par semaines au travail (y compris transports) contre 46 pour PAPA.

En 2016 : MAMAN passait 25 heures par semaine au travail contre 43 pour PAPA.

En 50 ans, MAMAN a donc un +16 en travail et PAPA un -3.

Mais…

En 1965 : MAMAN passe 32 heures par semaine pour l’entretien de la maison contre 4 pour PAPA.

En 2016 : MAMAN passe 18 heures par semaine pour l’entretien de la maison contre 10 pour PAPA.

En 50 ans, MAMAN a donc un -14 en entretien de la maison et PAPA un +6.

Mais…

En 1965 : MAMAN passe 10 heures par semaine s’occuper des enfants contre 2,5 pour PAPA.

En 2016 : MAMAN passe 14 heures par semaine s’occuper des enfants contre 8 pour PAPA.

En 50 ans, MAMAN a donc un +4 en puériculture et PAPA un +6,5.

On en conclue qu’en 50 ans, MAMAN a vu son taux de travail général passer de 51 heures par semaine en 1965 à 57 heures en 2016. 6 heures de plus. Et sur la même période, PAPA a vu son taux de travail passer de 52,5 heures en 1965 à 61 heures en 2016. 9,5 heures de plus. L’écart hommes-femmes s’est même aggravé car si l’écart n’était que de 1,5 heures entre les deux sexes en 1965, il est désormais de 4 heures. Bref, mesdames les féminazes… qui c’est qui l’a dans le baba, c’est papa !

Autres statistiques intéressantes de l’étude, on apprend qu’en 1970, 49 % des familles voyaient le couple travailler, contre 47 % pour papa seulement et 2 % maman seulement. En 2016, la part du couple travaillant est montée à 66 %, celle du couple où seul papa travaille est tombé à 27 % et celui où seule maman travaille est tombé à 5 %.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :