Quelques mots, d’abord, sur l’auteur. Gilad Atzmon est un musicien de jazz né en Israël en 1963. Sa particularité ? Être un militant antisioniste et pro-palestinien et s’afficher volontiers en compagnie d’Alain Soral et de Dieudonné. Pas banal pour un juif israélien.

Du tribalisme à l’universel est présenté sous la forme d’un entretien. Gilad Atzmon répond aux questions d’Alimuddin Usmani, journaliste indépendant travaillant à Genève. Au mois de mai 2015, celui-ci avait interviewé l’ex-président tchèque Vaclav Klaus sur l’immigration. Un entretien prémonitoire.

Les questions d’Alimuddin Usmani sont pertinentes et permettent à Gilad Atzmon de nous éclairer par une critique du judaïsme vu “de l’intérieur”. La pensée talmudique, la notion de “peuple élu”, le sionisme, le lobby juif, les opérations “sous faux drapeau”, la question palestinienne, la politique internationale et le rôle de BHL, la gauche juive vue comme un “oxymore”, le positionnement pro-immigration des organisations juives, les persécutions à l’encontre de l’humoriste Dieudonné, la “dissidence”,…, sont autant de sujets abordés sans ménagement.

Gilad Atzmon ne parle pas la langue de bois et ses répliques sont toujours cinglantes, telle celle-ci : “la politique israélienne est la continuation du besoin juif en faveur d’un conflit”.

Ce livre se lit d’une traite et ne laissera pas indifférent !

Du tribalisme à l’universel, Gilad Atzmon, éditions Kontre Kulture, 149 pages, 12 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :